logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Rouen : le guide du PCEM1

Jeunes gens, Bonjour ! Voila un guide de la P1 à Rouen. Les primants y trouveront de nombreux conseils sur les methodes de travail et sur les profs rouennais, les doublants ont un chapitre qui leur est spécialement conacré à la fin du guide. Bonne lecture !!

Ce guide est assez long mais libre à vous d’y piocher juste une info ou deux à propos d’un prof ou d’une matière. Cela dit nous j’espère qu’il permettra à ceux qui n’ont jamais mis le pied à la « fuck » de médecine de Rouen de se faire une idée... s’ils ont le courage de tout lire .

I : Généralités sur la P1 à Rouen

La P1 est la première année commune aux études de médecine, dentaire, sage-femme (maïeutique) et, à partir de la rentrée de 2004, de kinésithérapie.
La plupart des matières enseignées sont très théoriques et pas toujours utiles pour la suite des études mais il faut quand même avoir une bonne note.
Le Numerus Clausus 2003-2004 :
870 inscrits en début d’année, mais il faut savoir qu’au moins une petite centaine se décourage avant la fin et/ou ne le font pas sérieusement
-  150 places en médecine
-  16 en dentaire
-  24 en sage-femme.
-  Il y aura des places (combien ?) pour kiné en 2004-2005

La fac :

Située 22 Boulevard Gambetta à deux pas de la place St Marc. Elle est neuve et plutôt bien équipée. Les cours de P1 ont lieu dans le bâtiment « enseignement » de la fac, les étudiants étant répartis entre l’amphi 600 où le prof fait cours et le 350 avec retransmission vidéo (un des amphis 100 sera aussi réquisitionné a priori pour faire face à l’afflux des futurs kinés).

Choix des amphis :
-  Le 600 est plus grand, l’ambiance (quand il y en a...) est sympa et c’est là qu’on siffle ou qu’on applaudit mais il faut se lever tôt (surtout au début de l’année) si on veut une place correcte.
-  Le 350 est plus pratique, on peut arriver 2 minutes avant le début du cours mais il est moins marrant, en revanche dans l’ensemble, l’ambiance est moins bavarde que dans le 600. Il arrive (mais rarement) que la retransmission vidéo merde mais les profs sont compréhensifs et reprennent là où ils en étaient avant la coupure.
-  Une alternative est de prendre une place dans le fond de l’amphi 600 où l’ambiance est plus cool que dans les 10 premiers rangs et où on a pas besoin de se lever à 5h30 du mat pour avoir une place (seulement, il ne faut surtout pas être myope). Certaines personnes pensent que se lever si tôt est hyper important pour avoir son année, qu’au-delà du 15eme rang on a aucune chance de réussite (technique comme une autre pour se donner bonne conscience)...
-  On vous conseille plutôt de dormir, l’amphi ou la place que vous choisirez n’aura AUCUNE influence sur votre concours si vous êtes sérieux(se). Et puis vous vous ferez votre propre opinion bien assez tôt.

Le Resto U
Situé dans le bâtiment « enseignement » mais à la sortie des P1 c’est un peu le rush.

La BU
Commune avec les pharmas et les étudiants sages femmes ; on y trouve pas mal de choses mais elle est un peu petite et c’est difficile d’y trouver une place l’après-midi avec tous vos collègues P1 qui réservent leur place avant d’aller bouffer. Certains ne bossent que là, d’autres préfèrent être chez eux : encore une fois c’est à vous de vous faire votre avis !!

Les cours :
-  Les CM (cours magistraux) ont uniquement lieu le matin du lundi au vendredi, chaque matinée durant entre 2 et 4 heures.
-  Une après-midi tous les deux semaines vous aurez une séance d’ED (enseignement dirigé) facultatifs, le lundi, mardi ou mercredi . Les matières traitées en ED sont la physique, la chimie et la biochimie. Ces ED sont plus ou moins utiles (pour plus de détails, cf. la partie traitant de chaque matière) mais il vaut mieux y aller car on y apprend toujours un ou deux trucs utiles ou non-traité en cours, et cela permet de s’entraîner et de poser des questions à des gens compétents dans la matière. Souvent ceux qui font les ED’s sont les mêmes qui font les sujets du concours, ou du moins sont en relations avec les correcteurs qui leur donnent certaines directives (point de cours sur lequel insister par exemple. Une année (2002/2003), l’exercice d’optique avait déjà été traité en ED !

Les polys :
Donnés par les profs, distribués par la corpo (Rue de Buffon), il faudra compter environ 150 € pour tous les avoir, mais une grande partie est inutile. Certains étudiants ne jurent que par eux, d’autres ne les lisent jamais donc ici aussi à vous de voir en sachant que dans la majorité (totalité ?) des cas un cours script bien pris est largement suffisant.
Les annales sont aussi vendues par la corpo et elles sont indispensables attendez les périodes de révision pour commencer à les faire, c’est inutile avant et de toutes façons si vous bossez sérieusement vos cours vous n’en aurez pas le temps.

Le sommeil :
Très variable d’un individu à l’autre :

-  Thomas : Je vous conseille comme tout le monde de dormir autant que vous en avez besoin mais sachez qu’avec l’habitude on réussit à diminuer notre nombre d’heures nécessaires. Pour en revenir encore à moi j’ai commencé l’année avec des nuits de 8h pour finir à 6-7h voire moins si j’étais à la bourre. Dormez ce qu’il faut mais ne vous donnez pas bonne conscience en vous disant « Moi j’ai besoin de 12 heures alors... » car vous risqueriez d’avoir un handicap par rapport à un petit dormeur.
-  Julie : Moi en revanche j’ai appliqué un autre système un peu farfelu qui partait d’un constat de ma première P1 : je travaillais très efficacement de 21h à 02h du matin, en tout cas beaucoup plus que de 14h à 17h, heure à laquelle je saturais avec les cours du matin. Le problème c’est que dormir 8h par nuit (j’ai au moins besoin de ça) à partir de 02h du mat’ ça me fait me réveiller à 10h du mat’ ce qui est gênant quand il faut être à 7h55 dans l’amphi ! La solution : sieste en début d’après midi pour évacuer la matinée, et c’est reparti pour la fin de l’après-midi et en nocturne jusqu’à 02h00. En plus une sieste ça repose très bien, presque mieux qu’une nuit trop courte.
-  Nicolas : En tout cas je vous déconseille de dormir pendant les cours (chose qui m’est arrivée parfois...à ne pas répéter), car cela vous prendra énormément de temps de reconstituer vos notes manquantes, et encore plus pour l’apprentissage (être attentif pendant le cours, c’est déjà 50% du travail de mémorisation effectué)

Le temps de travail :
Ici aussi c’est très variable mais sachez que, mis à part quelques génies, il faudra y consacrer la majorité du temps. Toute l’aprèm et la soirée... et ce pendant 9 longs mois ; week-end compris (oui oui, c’est très chiant !!!).
Cela dit, il faut s’économiser alors gardez quelques loisirs, faites 2-3 sorties et profitez des vacances de la Toussaint et de Février (où il faut se REPOSER !! travaillez le matin si vous êtes en retard ou si vous culpabilisez de dormir mais ne foutez pas toutes vos vacances en l’air, vous aurez 6 semaines en Juin pour ça...).
Certaines prépas conseillent 12h par jour, cours inclus, c’est excessif, cela donne mauvaise conscience à tous ceux qui ne font pas les 12h, et les rares qui s’efforcent à bosser effectivement 12h ne tiennent généralement pas sur la longueur ; retenez que la P1 n’est pas un sprint mais bel et bien un marathon.
Pour la méthode, c’est personnel et vous bosserez d’autant mieux que ce sera la vôtre mais si vous ne savez vraiment pas comment faire, par où commencer, contactez un P2 ou plus pour qu’il vous donne ses conseils.

Les prépas privés :
Vaste débat.
Il en existe 3 sur Rouen : IPEC-Form+ qui ont fusionné, SEGMO et Med’Sup (ex-CPES mais comme ça ne marchait pas ils ont changé de nom) qui ouvrira ses portes à la rentrée 2004.
La prépa offre un véritable plus pour certains (pour d’autres, elle est au mieux inutile) : elle permet de pouvoir sans cesse s’évaluer, jauger son niveau mais aussi décompresser un peu pendant les corrections et se faire quelques amis ce qui est TRES important car entamer une P1 sans aucun ami(e) c’est courir droit dans le mur. Pour la prépa, prévoir en moyenne entre 700 € (5000 francs ; souvent les colles uniquement) et 1500 € (10 000 francs, pour la formule cours+colles), voire plus !
Attention, certaines prépas demandent beaucoup plus, mais leurs tarifs (opposés à leur taux de réussite) parlent d’eux-mêmes.
Les cours à l’année étant chers et parfois redondants, cette formule est marginale, il faut voir au cas par cas en fonction de votre méthode de travail et de vos difficultés.

L’ambiance :
Bien qu’il y ait presque 1000 étudiants l’ambiance de la P1 à Rouen n’est pas explosive. Les cours sont plutôt calmes (à part les stats et l’histo où c’est parfois un bordel monstre).
Oubliez la plupart des rumeurs qui traînent ça et là sur la fameuse concurrence en première année de médecine. Pas de bizuthage des primants par les doublants, pas de vols de cours (du moins pas à ma connaissance/cela reste marginal), il subsiste malgré le concours une bonne ambiance et la plupart des étudiants sont assez ouverts d’esprit pour vous aider si vous n’avez pas réussi à noter un mot (ce sont vos futurs collègues) N’abusez cependant pas de leur gentillesse !
Un rituel existe, lorsqu’un prof va BEAUCOUP trop vite ou bien qu’il s’embrouille COMPLETEMENT dans ses explications, des centaines de petits P1 en colère martèlent leurs tables avec le bout de leur stylo (faites-le et multipliez le bruit par 200 mentalement, vous verrez). Cependant depuis cette année ce rituel a commencé à prendre beaucoup trop d’ampleur et certains lambins se sentent autorisés à interrompre le prof dès que le niveau s’éleve un peu... (genre une 20aine, ça fait quand même vachement de bruit, ça coupe tout le monde alors qu’il n’y avait pas de raison, et la plupart du temps, c’est eux qui risquent de se faire siffler par les autres) A utiliser donc avec parcimonie et précaution, sinon ça fout le prof en rogne, qui ne tient plus compte de ce signal, même lorsque après il est justifié.
Il arrive qu’un prof sorte une blague ou se trompe dans un truc et là sifflement ou applaudissement (ça dépend du prof et...de la blague !!). Parfois les P2 ou les D1 nous font une petite animation mais ça reste très rare !! Bref si vous êtes un pur bosseur, que vous détestez vous amuser et que vous êtes près à casser la gueule de votre voisin dès qu’il chuchote vous serez dans votre élément... (on est loin des paillardes chantées à tue-tête par tous les doublants, comme dans les facs parisiennes !)
Pour plus de tranquillité, préférez l’amphi 350 comme dit plus haut.

II : Les Matières

Petit récapitulatif sous forme de tableau :

Matières Nom des professeurs (Dr ou Pr.) Heures Points
1 Anatomie Mrs. Duparc, Muller, Fréger et Mme Dujardin. 60h 180/1200
2 Biochimie, Biologie cellulaire, neurophysiologie, immunologie Mr. Lavoinne, Mmes Quillard, Claeyssens, Hecketsweiller,Mme Leroi (ou Mr. Weber) et Mr Tron 59h +ED 200/1200
3 Cytologie et Histologie, Embryologie Mrs. Macé, CoquerelMme Rives, 78h 180/1200
4A Génétique et biologie moléculaire Mr. Frébourg, Mme Claeyssens 30h 80/1200
4B Chimie Mr. About-Jaudet 42 h+ED 100/1200
5A Physique Biophysique Mrs Sautet, Menand,Mr. Véra et Melle Hitzel 42 h+ED 100/1200
5B Statistiques Mrs Ménard et Bénichou 30h 60/1200
6A Santé société Mrs Czernichow 38h 130/1200
6B Psychologie Anthropologie Histoire de la médecine Mr. Petit et Mme ThibaultMr Nahel (remplacé cette année)Mr Hecketsweiller 30 h 150/1200
7 Module spécifique kiné  ? 14h 150/1200

Difficile de tout traiter avec exactitude surtout que les programmes, les profs et les modalités d’évaluation changent régulièrement.

Les matières sont classées en 6 modules auxquels s’ajoutera un module 7 d’enseignement kiné. Tous les étudiants ne devront pas suivre tous les modules (par exemple si vous vous destinez à médecine, pas besoin de suivre le module 7 mais l’anat restera commune à tout le monde...on vous expliquera ça mieux que nous à la rentrée !)
Le concours étant sur 1200 points, nous indiquerons la valeur en points de chaque module.

MODULE 1 : Anatomie descriptive 60 h de cours, 180 pts/1200

La plus médicale et certainement la plus utile des matières pour vos futures études.
Il y a 4 enseignants :
-  Le Pr Duparc : Il enseigne le membre supérieur au premier semestre (myologie, arthrologie, ostéologie, nevrologie et angiologie). Au second semestre il traite le thorax, le cou, avec en plus un cours sur l’œil et un sur l’oreille.
C’est un prof très agréable et accessible bien qu’un peu rapide au début, il écrit les noms en gros au tableau ce qui est très utile quand on est loin et qu’on ignore l’orthographe des mots compliqués. Il est souvent disponible à la fin des cours et répond aux questions en montrant sur les dessins.
Ses cours manquent parfois d’un peu de structure (ou plutôt il ne les structure pas comme dans les livres mais de façon très descriptive en fonction de ses dessins) mais dans l’ensemble ils sont complets.
Répétons le, il parait TRES rapide au début, mais on s’habitue vite (et ceux qui ne s’habituent pas ont toujours le dictaphone)

-  Le Pr Freger : Très peu présent au premier semestre où il enseigne le cœur et l’aorte ; la majorité de ses cours ont lieu après Janvier : il enseigne alors uniquement la neuro-anat avec description des structures nerveuses et systématisation de certaines voies sensitives, effectrice ou régulatrice.
C’est la partie la plus difficile du programme, souvent boudée par les étudiants alors que c’est pourtant celle où il y a le moins de choses à apprendre.
Toujours à l’écoute de l’amphi il nous laisse le temps de prendre les schémas et réexplique certaines parties de son cours s’il sent que tout le monde est largué. Si tout le monde est largué, il y a souvent une raison ! (sa diction n’est pas parfaite et il s’embrouille un peu parfois). Il est souvent difficile de lui poser une question mais si vous réussissez, il prendra le temps de vous répondre.

-  Le Dr Muller : Chargé du membre inférieur au premier semestre (myo, arthro, etc...) il traite l’abdomen et le larynx/pharynx au second. Ses cours sont très structurés, il dessine vraiment très bien et au début de l’année il prend son temps et explique aux nouveaux les conventions anatomiques.
Il initie doucement les primants à l’anat, c’est pour ça qu’on commence par lui. Vous pouvez être sur d’avoir droit à au moins une blague par cours, souvent redondantes d’une année à l’autre et pas toujours de bon goût (mais on lui pardonne) (« Et dire que le têtard sort par là ! » Rires gras)
Il sait rendre ses cours passionnants en faisant régulièrement des parallèles avec la clinique (ça ressemble à de la vraie médecine, passionnant). Il est toujours disponible pour les questions en fin de cours.
Seule ombre au tableau : il écrit peu les noms et en tout petit ! mais vous pouvez toujours aller voir de plus près après le cours, le tableau n’est pas effacé tout de suite, pour permettre à ceux qui veulent prendre en note uniquement les paroles du prof de dessiner sereinement les schémas plus tard... (ceci est valable pour tous les cours d’anatomie)

-  Le Dr Dujardin : Elle a été chargée cette année de 2 cours (ostéologie du crâne et creux sus claviculaire), qui lui ont été délégués par les autres professeurs. Elle s’inspire de la diction du Dr Duparc (en plus rapide quand même) et dessine très très bien (avec la 3D et tout) à la façon du Dr Muller. Elle prendra peut-être en charge d’autres cours à l’avenir.
[en 2 cours, c’est difficile de juger, alors pas de commentaires pour l’instant]

Les polys de la corpo sont pas forcément utiles (à part ceux de neuro-anat) mais tous les dessins que font les profs au tableau sont dedans (cf. dessin de Fréger en 2002/2003, exactement le dessin du « tronc cérébral » du poly, on voyait même le blanco qui masquait les légendes !), quand on est vraiment pas doué en dessin, ça sert ! (l’idéal c’est de les acheter à plusieurs et de photocopier juste les planches de dessins pour illustrer son cours)
On vous conseille de vous offrir des livres d’anat à la rentrée pour compléter un cours mal pris ou s’entraîner à faire des coupes, la corpo vends les CHEVALLIER : celui sur l’appareil locomoteur est très bien, les autres beaucoup moins, à vous de voir le bouquin que vous préférerez ; et à la fac il y des dizaines de Rouvière , qui bien que presque trop complets servent souvent quand on veut vérifier un détail ou potasser une coupe (notre préférence va au Netter : très beau mais très cher ! Disponible à la BU en 3 pauvres petits exemplaires).

L’anat est évaluée en Janvier et en Juin avec 2 questions rédactionnelles de 15 min chacune et 15 QCM à chaque fois.
C’est une matière longue et parfois difficile mais n’y passez pas trop de temps car les épreuves sont simples, la plupart des QCM ont des patrons de réponses et cela rapporte en fait assez peu de points pour tout le travail fourni (en effet les très très bons n’ont pas beaucoup plus de points que les justes bons).

MODULE 2 : Biochimie et biologie cellulaire, 59 h de cours + 6 h d’ED (4 séances de 1h30), 200pts/1200.

La célèbre BIOCHEUUUU... certains adorent, d’autres détestent. De nombreux profs nous font cours. En vrac :

-  Pr Alain Lavoinne : Responsable du PCEM1, il assure certains cours comme la glycolyse ou les lipides.
Ses cours sont bien faits, parfois un petit manque de structure mais dans l’ensemble il enseigne une partie intéressante et c’est un prof coooool et marrant. Parfois on a un peu de mal à comprendre ce qu’il dit au début. (« AlorEuuuu, c’est moi Gainsbourg » oups, désolé)

-  Dr Bernadette Heckettsweiler : Enseigne les Acides Aminés, le cycle de Krebs ou bien encore la chaîne respiratoire.
C’est une des parties les plus intéressantes du programme. Les cours sont structurés, (presque trop) et rapidement dictés (beaucoup adorent, d’autres moins) mais très chargés avec plein de détails.
Son cours est quasiment mot pour mot son livre co-écrit avec son mari (le même qui fait l’HDM, si si), VOYAGE EN BIOCHIMIE, que vous pourrez trouver à la BU.

-  Dr Muriel Quillard : Enseigne les protéines et leurs méthodes d’études
La prof est très compréhensive et a l’air de savoir que ça nous barbe...
Mais c’est la partie la plus ennuyeuse de programme, très longue, très chargée mais pas du tout intéressante (surtout les méthodes d’études).

-  Dr Clayessens : Elle fait un seul cours sur les acides nucléiques en ce qui concerne la biochimie.
Son cours est sur power point avec un fond jaune bizarre, (certains adorent, les myopes détestent) et il est complet, structuré et clair.

-  Pr Weber ou Pr. Leroy : Ces profs changent parfois de cours, ils font la neurophysio en alternance et on donne les noms à titre purement indicatif.

-  Le Pr Tron : Il enseigne l’immunologie
C’est un des seuls profs de ce module à faire vraiment un cours magistral, debout au tableau, ni rétro ni poly, tout à l’oral. Ca peut-être difficile à suivre pour les primants, surtout qu’il n’est pas toujours très clair, mais ça rend le cours beaucoup plus vivant (et certains trouvent ça intéressant)
En revanche, son cours est très axé génétique des immunoglobulines et en ça un peu répétitif.

Les polys de bioch sont presque les seuls à être utiles : certains étudiants ne prennent aucune notes préférant se référer uniquement aux polys qui sont suffisamment complets.
La bioch est la partie la plus lourde et la plus chronophage du programme de P1 : beaucoup de détails à retenir, de noms et parfois des cours assez difficiles à comprendre.
Mais on ne le répètera jamais assez, il est impératif de les avoir compris pour les apprendre...
C’est sur cette matière que vous passerez le plus de temps au second semestre et vous aurez raison ! Les ED ne sont pas très utiles, on y reprend les cours vus en amphis mais on y fait aussi des QCM et il faut noter que seules les parties vues en ED peuvent tomber en QR (Questions rédactionnelles).

Evaluation par 80 QCM et 1 QR de 30 min en Juin.
Attention, les QCM avaient tendance a être toujours les mêmes mais depuis quelques années les profs renouvellent leur stock donc prudence...

MODULE 3 : Histologie Embryologie 78 h de cours, 180pts/1200

Beaucoup de cours et peu de points à la clé. Deux profs se partagent la quasi-totalité de l ‘enseignement :

— Le Pr Bertrand Macé : enseigne la cytologie et l’histologie. C’est le prof que l’on voit le plus dans l’année. Il traite surtout les mécanismes moléculaires de la cellule et en fin d’année de l’histologie du cartilage, de l’os, des glandes et du tissu nerveux.
Ses QCM au concours ont des patrons de réponse et ça facilite pas mal les QCM
Parfois certaines questions sont plus ardues, mais si un QCM dur tombe, personne ou presque ne saura répondre donc il n’y pas de sélection à ce niveau (ou plutôt ceux qui auront trop bossé seront désavantagés dans d’autres matières ou ils auraient du passer plus de temps...vous me suivez ?)
Et il arrive que l’amphi soit très dissipé car il est un peu dans la lune, mais il est adorable avec les étudiants et vous pourrez lui poser autant de questions que vous voulez, il sera toujours prêt à prendre le temps de vous répondre alors profitez-en !!! Vous pouvez aussi lui poser vos questions par mail : (dempandez le nous)il vous répondra très certainement.
Ses cours manquent parfois de structure, étant calqués sur un livre américain, LA CELLULE, qui n’a pas vocation à être un cours.

— Dr Nathalie Rives : elle enseigne la partie embryologie du module. Sous le terme « embryologie » il faut comprendre Biologie de la reproduction (BDR) car on ne parlera pas du tout de l’embryon !! Spermatogenèse, ovogenèse et méiose sont les trois grandes parties du programmes.
Ses cours sont très très rapides, copieux, et parfois difficiles à comprendre, mais les QCM sont simples, clairs et avec patron de réponse. Moins accessible que Macé elle ne passera pas 20 minutes à vous répondre donc posez vos questions avec parcimonie.

***
Vous l’aurez compris, l’histo est une matière simple alors même s’il y a beaucoup de cours ne travaillez pas trop cette matière, l’épreuve est TRES FACILE (le prof le dit lui-même !!) alors ne vous perdez pas dans les détails (exemple : tous les noms barbares de protéines, de produits de coloration etc...), apprenez les idées principales, les mécanismes généraux, en vous aidant de plusieurs schémas ou dessins et au moment des révisions reprenez vos schémas car vous n’aurez pas le temps de tout relire (des centaines de pages !!).
Les polys sont très chers et inutiles (là encore Macé le dit lui-même) et comme les profs mettent leurs cours en ligne vous pourrez les télécharger puis les imprimez en petits caractères si vous en avez vraiment besoin.
Si vous n’avez pas accès à Internet chez vous, vous pouvez le faire à la BU (accès gratuit aux étudiants,voir plus bas)

MODULE 4 : Composé de 2 sous modules qui n’ont aucun rapport entre eux !

Sous-MODULE 4A : Génétique et Biologie Moléculaire 30 h de cours, 80pts/1200
Deux profs uniquement pour ce sous module :

— Pr Thierry Frebourg : Généticien de renom, il s’occupe de la partie « génétique » du programme. Ce prof déteste le chahut et il aime bien qu’on l’écoute cependant son poly est son cours mot pour mot et il est très accessible pour répondre aux questions.
Cours plus ou moins intéressant en fonction des chapitres : les parties techniques (PCR et Cie) sont très difficiles. De plus ses QCM sont très « pratiques », c’est un des rares profs à ne poser presque aucune question de cours bête et méchante mais à faire réfléchir l’étudiant sur des cas concrets.
Toutes les questions posées sont forcément dans sont poly, qui par conséquent est à savoir quasiment par cœur.

— Dr Sophie Clayessens : Elle enseigne la partie « biologie moléculaire » c’est à dire les mécanismes de l’ADN (transcription, traduction, etc...).
Ses cours sont très techniques (on dirait de la bioch) et les QCM qu’elle a posé cette année étaient vraiment piégés +++. Donc cours à connaître sur le bout des doigts !
***

En bref c’est un petit sous-module dont l’intérêt est variable mais certains le trouvent passionnant. Evaluation en 40 QCM parfois assez difficiles (vous l’aurez compris, ce n’est pas une matière évidente).
De nombreux points gagnés ici peuvent faire la différence (contrairement à l’anatomie ou l’histologie)

Sous-MODULE 4B : Chimie (physique et Organique) 42 h de cours + 9 séances d’ED de 1h30, 100pts/1200

Matière très controversée... Un seul prof pour toute l’année : Mr About-Jaudet.
Prof très sympathique, mais brouillon à un point difficilement imaginable, son accent oriental n’arrangeant pas les choses. Si vous n’aimiez pas la chimie au lycée ce n’est pas lui qui vous la fera adorer. Très peu d’étudiants apprécient cette matière car les cours ne sont pas clairs et pourtant assez complexes. Heureusement ses polys sont un peu plus accessibles et surtout il existe les livres de la collection ELLIPSES de chimie G (en bleu) (CHIMIE GENERALE) et de chimie orga (CHIMIE ORGANIQUE) (en vert). Le vert est pas terrible mais le bleu est INDISPENSABLE !!! Si vous devez n’acheter qu’un livre dans l’année c’est celui-ci !
La matière demande d’abord de comprendre et ça risque de vous prendre un peu de temps (vous verrez quand vous ferez l’atomistique , vous allez pleurer...) puis ensuite entraînement avec des exos +++.

Les ED sont donc importants et nous vous conseillons de les préparer (même superficiellement) à l’avance pour cibler ce que vous n’avez pas compris et ensuite poser la question au prof d’ED.
Les sujets du concours sont traditionnellement assez simples comparés aux ED mais cette année avec l’arrivée des QCM l’épreuve s’est corsée avec énormément de questions de cours donc APPRENEZ et COMPRENEZ votre cours.
Et encore une fois prenez votre temps avec cette matière qui est vraiment très difficile au début : on finit par y arriver. Et puis ses cours sont tellement bruyants et dissipés que ça en devient un moment de détente avant le week-end.
***

Evaluation : Exercices avec réponses sous forme de QCM : 1 h d’épreuve.

MODULE 5 : Ici aussi 2 sous-modules.

Sous-MODULE 5A : Physique et biophysique 42 h de cours +13 séances d’ED, 120pts/1200.

Une des matières les moins appréciées par les P1 et on comprend vite pourquoi ! Trois profs sont chargés de ce sous module :

— Pr Jean-Charles Sautet : c’est le prof de physique du premier semestre, il traite de la mécanique des fluides et des phénomènes de transport/équilibre. Ces 2 parties sont très complexes et demandent beaucoup de pratique et une certaine régularité.
Néanmoins ce prof est très sympa, il commence toujours ses cours par un résumé du cours précédent et il finit toujours en avance. De plus il est lui aussi très disponible pour les différentes questions que vous auriez à poser.

— Pr Pierre Vera et Pr Anne Hitzel : Profs de Biophysique, ils ont peu d’heures dans l’année et ne donnent que 10 QCM au concours c’est à dire 20/1200...
Au programme : optique physiologique pour l’une, physique nucléaire, Interactions onde-matiere et , depuis cette année, IRM et magnétisme pour l’autre.
Matière assez intéressante, mais très longue à bosser pour le peu de point au concours donc rendement assez faible. Cependant, on ne le répétera jamais assez, dans un concours, chaque point est important, donc à vous de voir.
Polys assez complet (c’est le cours presque mot pour mot).

— Pr Alain Menand : Prof de physique du second semestre, moins marrant que le premier, il enseigne la partie optique qui est assez compliquée au premier abord mais qui en fait n’est qu’une application systématique de formule qu’il faudra apprendre par cœur +++. C’est donc au final un peu moins difficile que les fluides.
Il traite aussi une partie sur les mécanismes ondulatoires qui est... difficile (vous aviez deviné !).
Attention aux ex-spé Physique Chimie, aux premiers abords, le cours est le même que celui de terminale, mais il ne faut pas s’y tromper, ce que vous savez déjà n’est qu’un cas particulier de ce que vous allez voir cette année.
***

Epreuve d’exercices avec réponse QCM (durée d’1 h)
Les ED sont utiles mais ne sont pas donnés à l’avance... ils sont quasiment impossibles à faire en séance car assez durs donc bien prendre la correction et essayer de les refaire chez soi.
Les sujets de concours sont habituellement assez difficiles et impossibles à faire en 1 h cela dit en 2003 avec le changement QCM le niveau a un peu baissé.
Attention : cette matière demande une pratique régulière ce qui est difficile car le travail à fournir est important et que la matière est rebutante...
A noter qu’il y a souvent des questions de cours, faciles à répondre en peu de temps si vous maîtrisez bien le sujet.

Sous-MODULE 5B : Biostatistiques 22h30 de cours + 5 séances d’ED en amphi.

LA matière cool du P1. Les cours sont une vraie jungle, ça crie, ça lit L’EQUIPE ou ça joue avec son portable mais personne quasiment ne suit le cours !! 2 profs ont l’honneur de partager avec nous ces moments de détente :

— Pr Jacques Bénichou : Un peu [?] endormant voire soporifique, il traite surtout les probas (programme de Terminale S).
Que dire de lui...sinon qu’il est fort sympathique et prêt à répondre à vos questions. Bref, BONNE NUIT !

— Mr Jean-François Ménard : Plus dynamique et très motivés par les stats (plus que nous en tout cas), ses montages de transparents à plusieurs volets sont mythiques et c’est lui qui assure la majorité des cours.
Ce prof vous répondra normalement par mail (demandez le nous)
Si un point de cours reste obscur à vos yeux, ce charmant prof propose de vous réexpliquer personnellement ce que vous ne comprenez pas, sur simple rendez-vous, mais il était triste cette année, parce que quasiment personne ne s’était inscrit.
***

Pas grand chose à dire de plus si ce n’est de bosser quand même un peu car un petit excès de confiance et vous filez direct dans le mur (méfiez-vous de l’apparente simplicité des formules et du cours en général). Les ED sont donnés à l’avance et seront corrigés en amphi. La difficulté de l’épreuve est très variable et un formulaire indispensable est fourni.
Si comme beaucoup d’étudiants vous boudez les ED et vous ne vous entraînez pas un minimum sur le poly, on ne donne pas cher de votre peau.
***

Epreuve d’exercice avec réponses QCM (durée d’1h)
Attention, beaucoup moins évident le jour J qu’il n’y paraît (exercice à tiroirs, graphiques bizarres...) quand on a qu’une heure, on a pas trop le temps de paniquer, faut foncer (hé hé, pas si facile...) et donc s’être beaucoup entraîner en temps limité.

MODULE 6 : A nouveau 2 sous-modules

Sous-MODULE 6A : Santé-Société 38 h de cours, 130pts/1200.

La « santé-so » enseigné par notre cher et unique Pr Pierre Czernichow (prononcer « Tchèrnikof »)
Votre premier cours sera de la santé-so donc... vous serez vite dans le bain. Ce module traite de l’économie et de la sociologie de la santé : facteurs de la demande de soins, répartition de médecins sur le territoire, ARH, DRASS et autre DROH seront au programme.
Les cours ne sont pas trop speed mais très complets (la majorité de ce qu’il dit est cependant parfaitement inutile pour le concours). Le prof est assez marrant et l’intérêt de ses cours dépend beaucoup du thème. Cependant, sa prestation dure 1h45 sans pause, donc restez concentrés.
***

L’épreuve du concours est une QR d’1h45 qui interroge sur plusieurs cours, c’est en fait une épreuve de synthèse sur un thème donné.
C’est assez simple si l’on connaît bien son cours et je vous conseille de bosser ici aussi sur fiche et schémas car tout relire avant le concours est bien trop laborieux. Ne passez pas trop de temps sur cette matière car il y a en fait peu de choses à vraiment apprendre mais ne la négligez pas, elle compte pour plus de 10% de la note quand même ! Dernière note : les polys sont INUTILES, ça vaut pas la peine d’en acheter un par personne ! (pour les grand fans de données chiffrées vous pouvez toujours en acheter un pour 3 ou 4)

Sous-MODULE 6B : Sciences-Humaines 30 h de cours, 150 pts/1200

Ce sous-Module regroupe 3 enseignements :
— Histoire de la médecine (Pr Heckettsweiller) : La plus rébarbative des 3 !! Son poly de cours est une suite de liste de maladies, de médicaments ou de dates à apprendre, il reprend les diapos projetées en cours. L’important c’est ce que le prof raconte, il est assez speed et réussir à tout noter est un challenge.
Les cours se suivent par ordre chronologique au début, thématique à la fin ce qui fait qu’on a tendance à être un peu perdu dans les dates et qu’il est difficile de bien situer chaque personnage.

Cela dit comme une question transversale est possible, il faut s’entraîner à faire des parallèles entre tous les cours.
***

— Psychologie (Pr Petit et Pr. Thibaut) : Sûrement la plus « médicale » des 3.
Les thèmes abordés sont intéressants bien que parfois un peu tirés par les cheveux.
On n’a que 3 cours de cette matière donc on voit peu de choses : Rôle du langage et de la douleur dans le développement, inconscient et refoulement, relations médecin-malade et malade-maladie, etc...
***

— Anthropologie (Mr Nahel) : La plus intéressante dans le fond. Le prof est passionné (c’est le Président de l’université de Rouen) mais ses cours sont brouillons, pas clairs du tout, il revient souvent en arrière, oublie des choses, saute des parties, y revient à nouveau...une horreur ! Le programme est vaste et dense donc les cours sont TRES rapides et ici plus qu’autre part, il est capital de ne pas louper une seule ligne donc...viiiitesse ! (ou dictaphone pour les moins rapides et les plus stressés)

Des rumeurs circulent sur une modification des enseignements et du type d’évaluation des sciences humaines donc ce qui est écrit ici ne sera peut être pas valable à la rentrée. Pour l’instant il y a 2 QR pour une épreuve de 50 minutes (eh oui ! On est évalué que sur 2 matières donc vous en apprendrez une pour rien...sans commentaire).

Cela dit les matières sont très intéressantes mais la façon dont il faut les apprendre nous empêche d’avoir du recul et de vraiment profiter. C’est cependant un enseignement très sélectif qui rapporte beaucoup (150 pts !) donc à travailler d’arrache pied.

MODULE 7 :
Sur ce coup là, impossible de rien dire... il apportera sûrement des modifs dans le barème ou le nombre d’heures des autres matières. Si un P1 peut nous renseigner...

III- Utilisation d’Internet par Lucien

La fac de Rouen est pour notre plus grand bonheur (et le vôtre je l’espère) dotée d’un accès Internet gratuit pour tous ses étudiants. Ainsi, si vous n’êtes pas connectés chez vous, vous pourrez quand même faire vos recherches sur la toile. Les bornes Internet se trouvent pour une partie dans la BU, et pour l’autre dans la salle informatique qui est au 3ième étage du bâtiment administration, c’est à dire juste au-dessus de la bibliothèque.
Au début de l’année,vous devrez entrer le code de votre carte d’étudiant sur un ordinateur bien précis à la BU, ce qui vous créera un compte personnel.

Liens Internet

1)Le site de la faculté de médecine et pharmacie de Rouen

2) Le site du CHU

3) Corpo médecine de Rouen
55 avenue Gustave Flaubert,76000 ROUEN
tel:02 35 70 66 21
Antenne médecine à la faculté:salle 3c13,3ième étage du bâtiment enseignement-permanence à l’heure du déjeuner

4) le forum Remede des carabins rouennais

5) l’ANEMF association nationale des étudiants en médecine de France

6) le forum ANEMF Rouen

7) Le CROUS Centre Régional des Oeuvres Universitaires et Scolaires de Haute Normandie(pour les bourses et le logement)
tel:02 32 08 50 00 n°vert:08 36 05 10 14

8) TCAR(pour le bus et le métro) :
Espace Métrobus,rue Jeanne d’Arc 76000 ROUEN
tel:02 35 52 52 52

9) Le forum tutorat de Rouen _ fait par les P2 pour répondre aux P1

IV- La rubrique Doublant de Julie « Parole de Doublante, les erreurs à ne pas re-commettre... »

1/ D’abord il y a des choses à se dire la première année, pour éviter de doubler !

— Ce n’est pas parce qu’on a plus de chance d’avoir sa P1 en doublant qu’on en a pas en primant : les chiffres le prouvent, à peu près 1/3 des reçus aux concours sont primants, l’année dernière et cette année encore, (n’est-ce pas Tompuce), le major et le deuxième reçu sont primants, alors...pourquoi pas vous !!! (même si ça ne fut pas moi !!!)

— Ce n’est pas parce qu’on est nul en physique chimie que c’est foutu d’avance, on peut très bien rester moyen et compenser ailleurs.

— c’est parce que tout le monde se fout de votre gueule à cause de votre méthode de travail originale que la dite méthode est forcément mauvaise... [restons dans les limites du raisonnable tout de même]. Le plus grand nombre n’a pas forcément raison, et la clef d’une P1 réussie est de faire les choses à sa façon, c’est très dur d’appliquer une méthode de travail qui ne vous ressemble pas.

2/ Bon, les résultats tombent, vous n’êtes pas dedans... on la retente !

— Si vous voulez pleurer, allez-y, si vous êtes déçu, mais ne vous inquiétez pas, il n’y a pas de honte à redoubler la P1 (c’est valable avant aussi, du CP à la terminale), ça ne veut pas dire que vous n’étiez pas motivé, ni que vous n’avez rien foutu, ni que vous êtes stupide (j’espère pas !)

— Ne vous torturez pas à refaire tout le programme de la P1 pendant vos vacances, ça ne sert à rien... reposez-vous, remplissez les batteries à fond (pas seulement sommeil mais aussi détente, sport, fête, petits plaisirs, etc.). En revanche, il peut-être utile de refaire un peu d’anat pour pas tout oublier, genre fin août, refaire quelques dessins s’ils sont dégueu, refaire du classement dans ses cours... idem, on peut se refaire des cours propres en sciences humaines si on a « cochonné » la première année. Mais bon, à dose homéopathique.

— Analysez vos erreurs, sans retournez le couteau dans la plaie, je vous propose de vous réunir avec vos copains de p1 qui vont redoubler comme vous et vous demander « où est-ce qu’on a mal fait ». C’est très important d’en discuter avec vos amis, parce que vous avez tous commis des erreurs différentes et que, si vous restez solidaires par la suite, vous pourrez vous servir les uns des autres de garde-fou, genre « fais gaffe machin, ne recopie pas tes cours, c’est à cause de ça que je me suis plantée l’an dernier »

3/ Re-rentrée

— A la rentrée partez au ¼ de tour, ne vous reposez pas sur vos lauriers en septembre, même si au début on n’a que quelques cours, si vous vous débrouillez bien, vous pourrez anticiper les cours, et toujours les bosser à temps, de façon à ne plus jamais prendre de retard, ce qui vous avait coûté cher la première fois.

— Dans l’année, faites régulièrement le point sur votre progression par rapport à l’année d’avant, dites-vous « tiens, l’an dernier je n’avais rien compris à ce chapitre, maintenant c’est bon ». C’est très rassurant, vous verrez. Bon, il y a des matières où vous ne progresserez pas beaucoup parce que vous aviez déjà une bonne note l’année d’avant, et d’autres ou vous serez toujours moyen (physique chimie pour moi), mais c’est pas grave, l’important c’est d’avoir 18 là où vous avez eu 14, et en une année, je vous garantis que c’est possible.

— ne faites pas trop d’annales dans l’année, parce qu’avec celle que vous avez faites l’année d’avant, vous allez finir par les connaître par cœur et que, si 15 jours avant le concours vous avez 78/80 en bioch, c’est pas forcément révélateur de votre note mais plutôt de votre mémoire visuelle.
Alors, faites-en, mais pour vous entraîner à la fin, et pas pour vous rassurer dans l’année.

livreslivrescontactspublicationstwitter