logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Bordeaux : Le tutorat pour les P1

Tout d’abord, un descriptif simple du tutorat : il s’agit d’une aide à la préparation du concours pour les P1, tout comme le font les prépas, sauf que dans ce cas, cette aide est bénévole. À Bordeaux, il est en place depuis 13 ans, donc plutôt bien rodé !

Qui sont les tuteurs ?
Il s’agit d’étudiants en PCEM2 et DCEM1 qui ont choisi cette option parmi d’autres (physio, sport, anglais) et qui seront donc notés au même titre que leurs camarades en fin d’année. Ces étudiants sont tous bénévoles. Ils reçoivent quelques cours de pédagogie et ont un mémoire à rendre en fin de D1. Ces étudiants s’investissent beaucoup dans le tutorat, car il leur faut préparer les colles, qu’il s’agisse de QCM ou d’exercices, réaliser une correction détaillée, et pour certains, corriger des copies lorsqu’il s’agit de matières rédactionnelles (SHS, anatomie, chimie...).
Chaque tuteur est affecté à une matière. Il y a bien sûr plusieurs tuteurs par matière, puisque les P1 sont divisés en petits groupes, et chacun possède son tuteur de chimie, anatomie, embryo... Le tuteur reste le même au cours de l’année, ce qui permet de créer des liens. Néanmoins, si le courant passe mal avec l’un de ses tuteurs (ce qui peut arriver), il est possible de changer de groupe sans aucun problème.

À qui s’adresse le tutorat ?
Le tutorat est destiné à tous les étudiants de PCEM1, qu’ils soient inscrits au concours de Médecine/Dentaire/Sage-femme, comme aux concours paramédicaux(Kiné/Psychomotricité/Ergothérapie/Manipulateur radio). En effet, les matières sont dans l’ensemble communes à tous ces concours, hormis une ou deux matières supplémentaires pour les paramédicaux, qui pourront avoir aussi des exercices réalisés par des étudiants de leurs écoles lorsque cela est possible.
Lorsque l’on s’inscrit au tutorat, on s’engage bien sûr, à ne pas être inscrit dans une prépa, ce qui serait de toute manière, bien difficile à concilier.
Le tutorat est ouvert à tous, quel que soit le niveau, et personne ne peut en être exclu sous prétexte qu’il a de mauvaise notes comme cela se pratique dans certaines prépas.

Comment fonctionne le tutorat ?
En début d’année, les P1 sont répartis en plusieurs groupes d’une trentaine d’étudiants, par ordre alphabétique, les primants étant séparés des doublants. Il ne s’agit en aucun cas de groupes de niveau. 30 étudiants, cela peut sembler beaucoup, mais au fur et à mesure de l’année, les groupes se vident car certains abandonnent ou bien ne suivent pas le tutorat avec assiduité, ce qui fait que l’on se retrouve souvent vers Novembre avec des groupes de 20, ce qui facilite les échanges avec les tuteurs.

Une tut’rentrée est organisée en début d’année et va d’ailleurs subir quelques modifications cette année. Il ne s’agira plus d’une pré-rentrée, dorénavant, elle commencera en même temps que les cours magistraux et consistera en deux ED par semaine le soir durant quelques semaines. Durant ces ED, les tuteurs débroussaillent le programme de chimie, de biophysique et de statistiques, afin d’être à l’aise lorsque les notions sont abordées par le prof. L’organisation sera faite de telle sorte que les P1 aient toujours de l’avance sur le cours magistral afin d’y être préparés, comme cela aurait été le cas avant, lorsque l’on faisait tout cela au cours d’une semaine de pré-rentrée intensive. L’avantage d’être en petits groupes dès la rentrée est de lier connaissance rapidement avec des étudiants, chose plus difficile dans un amphithéâtre de 800 personnes...

A la fin de cette rentrée, le tutorat commencera alors sous forme de deux colles par semaine dans deux matières différentes (QCM, QROC ou exercices) un soir, et deux ED dans deux autres matières, un autre soir.

Les colles se déroulent dans l’esprit du concours, dans un amphi, il s’agit de QCM réalisés par les tuteurs. Chaque P1 rend sa propre grille, et un classement est réalisé dans chaque matière chaque semaine, avec les notes de tous les tutorés. Cela permet de se situer par rapport à sa promo car la majeure partie des étudiants est inscrit au tutorat. On se jauge donc sur environ 500 personnes ce qui n’est pas rien !
A la fin de chaque colle, une correction détaillée est distribuée, avec l’explication pour chaque QCM faux ce qui permet de bien comprendre ses erreurs.
Bien sûr il arrive que des erreurs se glissent dans la correction, en effet les tuteurs ne sont pas des profs et l’erreur est humaine. Dans ce cas, un rectificatif est affiché assez rapidement dans le hall d’entrée près de l’amphi 3 où ont lieu les cours des P1.

Les ED s’organisent en petits groupes dans des salles d’ED de la fac. Au cours de ceux-ci, les tuteurs font des résumés de cours, répondent aux questions de chacun, et proposent des exercices et des QCM.

Vers les mois de décembre et mai sont organisés deux concours blancs au cours desquels on peut se jauger dans toutes les matières à la suite. Un classement avec toutes les notes et les moyennes est affiché, ce qui peut donner un aperçu de son travail avant les révisions. Cela permet de voir les matières où l’on est à l’aise, et celles où ça ne va pas.

Le coût de l’inscription au tutorat à l’année est de 35€, c’est le prix des photocopies.

Quels sont les plus du tutorat ?
Tout d’abord, il est important de préciser que les tuteurs sont en relation avec les profs de PCEM1. Certains acceptent donc de corriger les colles réalisées par les tuteurs, ce qui permet aux P1 de savoir ce qu’attend le prof au concours sur certains QCM qui pourraient par exemple sembler ambigus.

Il existe un forum internet où l’on peut poser ses questions aux tuteurs, toujours par matière. Il y a un forum par UFR puisque les professeurs et tuteurs sont différents. Cet outil est bien pratique quand on n’a pas envie d’attendre le prochain ED pour poser sa question. Des tuteurs passent régulièrement sur le forum pour répondre, et bien souvent, les tutorés se répondent entre eux. L’adresse est la suivante : www.cdbx.org/forump1/

La disponibilité des tuteurs est bien appréciable, certains vont même jusqu’à donner leur numéro de portable pendant nos révisions en cas de besoin ! Avant nos révisions, ils distribuent des résumés de cours, fiches, tableaux récapitulatifs, ce qui est bien utile, car chacun connaît le manque de temps en P1...
Au cours de l’année, les tuteurs donnent des conseils aux P1 et sont bien placés pour comprendre l’appréhension du concours, puisqu’ils sont passés par là ! Il est toujours rassurant d’entendre le témoignage et l’expérience d’un "grand" qui a réussi.
Ces P2/D1 ne mettent pas la pression aux P1 puisque le tutorat n’a aucune obligation de faire du chiffre ni d’avoir de bons résultats. Il en résulte une ambiance très sympathique et chaleureuse. Pour preuve, à la fin du concours blanc en mai, nous avons eu droit à un petit concert privé de la banda de la fac, Los Teoporos, petite surprise concoctée par nos tuteurs ce qui a détendu tout le monde après les épreuves !!

J’espère vous avoir donné un descriptif assez précis du tut’ à Bordeaux, pour toute autre question, contactez-moi par U2U, j’essaierai de vous répondre rapidement !
Clarisse.o

livreslivrescontactspublicationstwitter