logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique

-  Quelle fac, quelle année ?

Pitié Salpêtrière, années 2002-2003 et 2003-2004

-  Numerus clausus ?

    • NC médecine 129
    • NC dentaire 15
    • NC sage femme 14
    • NC kiné 12

-  Bizuth ou carré ?

Carrée

-  Votre bac ? Votre mention ?

Bas S spé maths en 2002, mention Bien

-  Votre niveau au lycée ?

Bonne élève sans beaucoup travailler et sans être à mon maximum. Toujours eu les félicitations du conseil de classe.

-  Etiez-vous en avance en classe ? A quel âge êtes-vous rentré en P1 ?

Un an d’avance. Rentrée à 17 ans en P1, à mon avis, j’étais trop jeune pour supporter tout ça...

-  Logement personnel ou familial ?

Chez mes parents. Dans un appart, j’aurais dû faire le ménage, à manger, mais en fait je crois que je m’en serais mieux sortie primante, parce que le comportement de mes parents pendant le P1 était vraiment exaspérant !

-  Durée du trajet domicile-fac ?

Environ 3/4 d’heures. Primante, je lisais mes polys dans le train ou des bouquins d’anatomie ; carrée, je rêvassais...

-  Avez-vous une méthode de travail bien précise ?

Primante, je n’en avais pas vraiment ! Je bossais mes cours le soir-même, les relisais le week-end, mais, malgré une bonne mémoire, tous mes efforts étaient anéantis par... mon écriture !!! Une écriture de cochon, tellement affreuse que ça me donnait des maux de crâne de relire mes notes. Ok, j’arrivais à prendre 99% de ce que les profs disaient, au mot près, mais c’était dur à apprendre après... Je crois que c’est mon écriture qui m’a coûté ma place en P2 (et puis la chance, j’avais raté de 8 places...)

Carrée, j’en avais un peu plus, mais j’ai jamais été très ordonnée, parce que je n’aime pas m’imposer des plannings et des méthodes trop strictes, non pas que je ne les respecte pas, mais... ça m’ennuie, j’aime apprendre quand j’en ai envie (méthode qui a marché quand j’ai carré mais évidemment moins bien la première fois)

J’ai toujours détesté faire des annales (ça n’aide pas quand on est primant...) ! J’en ai fait le strict minimum et ça s’est bien passé la deuxième fois. Je n’aime pas faire mécaniquement des exos, recracher par coeur une démonstration... J’aime me creuser la tête devant un sujet, avec un stress positif pendant les contrôles (au lycée) ou les partiels (P1), en général ça ne m’a jamais posé trop de problèmes (évidemment, primante, comme je ne comprenais pas entièrement mes cours, ça m’a posé beaucoup plus de soucis, j’aurais dû me métamorphoser en robot, faire machinalement des tonnes d’exos notamment en chimie, mais je suis trop têtue pour m’obliger à faire quelque chose que je n’aime pas...) Désolée, je n’avais pas l’esprit concours !!!

-  Combien de temps travailliez-vous par jour ?

Par jour, je n’ai pas compté... Par semaine, primante, c’était plus de 30 heures par semaines (travail perso). En tout ça devait me faire des semaines de 55h de travail : crevant !

Carrée, au premier semestre, c’était environ 22-24h par semaine (l’anatomie me prenait beaucoup de temps, environ 10h par semaine). Au deuxième semestre, environ... 12h par semaine de travail perso, en comptant les cours auxquels j’allais, j’étais même pas aux 35h :P Quand je disais combien de temps je travaillais on me regardait vraiment bizarrement ou on me croyait pas...

-  Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour prendre de l’avance ?

Primante, j’avais lu la spé bio et la spé physique chimie de terminale pendant les vacances... Le truc qui sert à rien, mais je m’ennuyais...

Carrée, l’anatomie et quelques cours de chimie, mais ce n’était franchement pas indispensable !

-  Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ?

Primante, je pensais être la plus nulle de la fac !!! En regardant le travail des autres à la BU, en écoutant tou(te)s les petit(e)s prétentieux(ses) se la raconter dans l’amphi ou dans les couloirs, on peut paniquer si on n’a pas confiance en soi...

Carrée, je n’ai pas cherché à me situer par rapport aux autres, j’ai bossé pour moi !!! Du coup, beaucoup plus sûre de moi, je savais que j’allais avoir ce foutu concours (à moins d’un pépin) ! Mais pas de confiance exagérée... juste du réalisme. En P1, quand vous écoutez les gens parler, c’est hallucinant comment ils peuvent se vanter (esprit concours ? peu sûrs d’eux, alors ils se vantent pour se rassurer ? ...), je ne supporte pas ça ! Le P1, c’est du gros bluff ! Ce sont ceux qui parlent le moins de leur boulot qui réussissent le mieux. La confiance en soi, ça suffit, pas besoin d’étaler au grand jour qu’on a réussi à faire l’exo 32 de la page 28 du Bellec de chimie orga !

-  Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ?

Au début, je n’en avais pas et puis j’ai eu un déclic en regardant les résultats du premier semestre des P2 cette année. La majore du P2 était déjà majore du P1 l’année d’avant (primante bien sûr) et je me suis dit : "l’an prochain en P2, je ferais pareil ! Et pour cela il faut que je réussisse le P1." En plus, je lui ai jamais parlé à mon idole !

Et puis je connaissais plusieurs P2 qui m’encourageaient quand on se croisait.

-  Connaissiez-vous Remede avant d’entrer en P1 ?

Je m’y suis inscrite en juillet avant de rentrer en P1 pour la première fois. C’est une bible ce site !!!

-  Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?

Primante, de la malchance !

Carrée, la chance qu’ils perdent une copie de physique et qu’on recommence l’épreuve ! Je n’aurais pas eu le classement que j’ai eu sans ça. J’aurais eu probablement le concours mais pas une place comme celle là...

La chance, tous les candidats en ont plus ou moins, mais l’essentiel, c’est de maîtriser son cours, d’avoir un stress positif et d’être motivé !

-  Avez-vous pris des cours annexes pendant votre P1 ?

Primante non et j’ai regretté pour la chimie : il m’a manqué 5 points sur 430 pour passer et j’ai eu 5/20 en chimie organique... Même en chimie générale (10/20) j’aurais pu faire mieux avec une prépa...

Carrée, j’ai fait des concours blancs au premier semestre mais j’ai arrêté en décembre, ça me saoulait !!!

-  Pourquoi ?

Parce que ma maman stressée voulait que je mette toutes les chances de mon côté... Pour qu’elle arrête de me dire "fais une prépa, fais une prépa, tu veux pas faire une prépa t’es sûre ???" j’ai dit "ok", pris le truc le moins cher pour avoir la paix... Mais vu les bases que j’avais ça n’avait pas d’utilité majeure ! Ca m’a peut être fait (ou pas) gagner quelques places, je ne le saurais jamais...

-  Avez-vous travaillé seule ?

Primante, j’aurais aimé trouver des gens motivés pour prendre les cours ensemble, s’expliquer les exos, se motiver... Mais quand on vous demande "tu fais une prépa ?" et que tu réponds "non", on te tourne le dos ! Je me suis retrouvée avec des gens qui n’étaient pas motivés...

Carrée, j’ai travaillé seule mais cette fois par choix.

-  De quel milieu êtes-vous issu ?

Père ingénieur, mère orthophoniste, pas de médecins dans la famille.

-  Vos conseils aux futurs p1 ?

N’écoutez pas les autres, bossez pour vous, la compétition, on s’en fout, si vous êtes motivés parce que vous avez un rêve, vous passerez ! En un an ou en deux ans, mais vous passerez (même si le 100% n’existe pas malheureusement...) !

-  L’ambiance dans votre amphi ?

Sympa, pas trop d’esprit competition (même si en y regardant de plus près, il y en a), entraide carré-primant, quelques paillardes, mais pas de gros chahut.

-  Vacances ?

Primante, aucun jour de repos et ce fût une erreur monstrueuse, j’étais complètement HS dès le mois de décembre ! Et ce n’est pas allé en s’arrangeant. Et après vous avez beau prendre quelques jours de repos, rien n’y fait, il vous faudrait trois semaines pour vous refaire une santé à peu près normale ! A cause de la fatigue, j’ai pété un câble plusieurs fois...

Carrée, oulalala, je ne compte même plus les jours de repos que j’ai pris !!! Pas trop au début, l’anatomie me prenait beaucoup de temps ! Mais ça a dû m’arriver au 1er semestre de prendre un samedi ou un week end... A Noël, il me restait 3 semaines de révision et sur ces 3 semaines, j’ai pris une semaine de vacances : 3-4 jours avec mon homme, après, pas de chance, j’ai eu quelques pépins de santé... Au deuxième semestre, j’allais chez mon homme une ou deux fois par semaine, je ne bossais pas le jeudi et des fois le vendredi non plus, le samedi et le dimanche c’était pas beaucoup plus ; en fait, 75% de mon travail je le condensais sur le lundi, le mardi et le mercredi et après, câlins, dodo, télé, ordi... pendant 4 jours ! Comme j’ai dit, je bossais moins de 15h (travail perso) au 2eme semestre : en gros, je bossais 8-10h les 3 premiers jours de la semaine (je n’allais pas à tous les cours, donc je bossais à la BU pendant plusieurs heures) et environ 5h les 4 derniers jours de la semaine... Attention, primants, n’essayez pas de faire pareil ;-)

-  Sorties ?

Primante : le soir du 31 chez une copine (je suis rentrée à 23h chez moi !), l’anniversaire de cette même copine (jusqu’à 2h du matin cette fois), un ciné avec mon homme et quelques rendez vous amoureux avec lui près de la fac...

Carrée, pas de sorties au premier semestre, mais j’ai une excuse, mon homme était loin loin loin... En fait, après c’était pas tellement des sorties, j’allais chez lui, on allait au ciné, c’est tout. Et puis l’anniversaire d’une copine. Pas de soirées médecine en tout cas.

Très important un chéri pour la santé mentale en P1, je vous le recommande fortement !

-  Les Parents dans tout ça ?

Oulalalala, attention catastrophe en vue !!! :-s

Parents, si vous avez un bambin en P1 voici ce qu’il ne faut pas faire ou pas dire :

    • Ne lui dites pas "Alors, tu regardes quoi à la télé ce soir ?" d’un air sadique, sachant très bien qu’il a pleins de boulot ! Dans le même genre : "Tu te reposes ce week-end ?" (avec le même air de sadique), "Alors les révisions ça avance ?" (sachant que juste avant votre bambin vient de faire une pause télé... toujours avec votre sadisme habituel)
    • Ne mettez pas la musique à fond en bas alors que votre bambin, primant, essaye vainement de comprendre quelques choses à son cours sur les glucides ! Vous déclencheriez chez lui une crise aiguë de ras-le-bol-je-suis-nulle-et-en-plus-on-m’empèche - d’apprendre-ils-en-ont-rien-à - foutre-ils-pensent-qu’à-eux !
    • Montrez-vous joyeux à l’annonce de votre bambin "papa maman je vais m’inscrire en PCEM1 !" Ne répondez pas : "Pffff fais HEC, tu en chieras moins et en plus tu gagneras pleins de thunes !" ou "C’est dangereux médecine, tu veux pas faire maths sup ?" ou "Tu es sûre qu’on ne t’a pas influencé, tu peux encore changé de voie" (euh... ben vu votre enthousiasme débordant, nan nan, c’est bon, vous avez pas dû l’influencer, surtout si c’est son rêve depuis 15 ans !)
    • Ne dites pas à votre primant stressé : "Tu finiras major" juste après qu’il aie révisé son cours sur le genou et qu’il ne pige rien !
    • Ne demandez pas à votre bambin carré la veille des résultats : "Tu pourrais demander à tripler ?"
    • Ne dites pas à votre bambin en septembre alors qu’il est carré : "C’est bien fait pour ta gueule si tu carres t’avais qu’à bosser"

J’arrête là le musée des horreurs !!! J’aurais vraiment préféré avoir un appart, mais "on" ne voulait pas...

-  Quelle était votre attitude en cours ?

Attentive, la fayotte du premier rang (qui chantait quand même des paillardes et criait "à poiiiiils !"), écoute maximale.

-  Vous serviez-vous d’ouvrages particuliers ?

Non.

-  Vos matières préférées ?

    • Anatomie
    • Histologie
    • Génétique

-  Celles que vous détestiez ?

    • La CHIMIE, très loin devant, je hais la chimie et elle me le rend bien !!!
    • Psycho et histoire de la médecine (qui pourtant est ma meilleure note !)

-  Quelle(s) sont(est) les(la) matière(s) qui vous ont(a) posé problème ?

Chimie et biostatistiques surtout.

-  Celles qui vous ont semblé faciles ?

Aucune. Sinon j’aurais eu 20/20 presque partout et j’aurais finie majore !

-  Avez-vous travaillé avec les annales ?

Très peu (cf plus haut), je n’aime pas ça (la notion de plaisir en P1, je dois être quasiment la seule à l’avoir...)

-  Etiez-vous motivée ?

Il en faut pour réussir, après il y a plusieurs sortes de motivation ! Ceux qui sont motivés par le prestige, la renommée, l’argent, il y en a plus qu’on ne croit même s’ils ne le crient pas haut et fort : pathétique !

-  Au point de vue sommeil ?

Depuis petite, j’ai des problèmes de sommeil, ça ne m’a vraiment pas aidée ! C’est une des raisons qui ont fait que j’ai raté la première fois (conjointement avec mon écriture)

-  Gros stressé ou plutôt relax ?

Primante, stressée. Stressée par les parents, stressée par les cours que je ne comprenais pas, stressée par les autres, stressée à cause de ma fatigue...

Carrée, relax ! Sauf 2 jours avant les partiels de janvier (on m’a tellement répété que j’avais beaucoup moins bossé que quand j’étais primante et que je ne pourrais m’en prendre qu’à moi-même si je ratais que j’ai fini par le croire...) Les résultats du 1er semestre m’ont conforter dans l’idée que j’avais raison de ne pas bosser comme une folle. Et le mois avant les partiels de mai, je n’étais pas tranquille non plus. Savoir que l’année d’avant un carré 32° au premier semestre s’était fait déclassé m’a perturbée.

-  Pratiquiez-vous une activité sportive en P1 ? Quels étaient vos loisirs ?

Pas de sport. Je voyais mon homme, allais beaucoup sur internet (3h/jour en moyenne), télé, grasses matinées jusqu’à midi et plus...

-  Votre sentiment sur les P1 ?

50% des inscrits sont là pour faire jolis !

Certains se la racontent beaucoup et feront des médecins pitoyables s’ils ne changent pas !

D’autres feront, j’espère de bons médecins.

-  Passer bizuth selon vous c’est... ?

Possible, entièrement possible ! Il y a les excellents primants qui passent sans problème (cf Darkristouf et Cantorany cette année sur Remède !) et ceux qui ont bossé mais ont surtout eu de la chance (pour ceux passés dans les derniers) ! Primante j’avais le niveau de ceux-là (133°), j’ai goûté à la dureté du numerus clausus, c’est pas si grave, mon année de carrée a été une année très sympa ! Mais il n’y a pas de quoi être si fier que ça quand on passe au ras de pâquerettes ! Je me suis aperçue en carrant que j’avais d’importantes lacunes, des choses que j’avais comprises de travers... Pourtant certains nouveaux P2, passés de justesse, commencent à avoir les chevilles qui gonflent ! Les carrés ne sont pas des sous-doués (même ceux qui ratent). Ce n’est pas parce qu’on réussit ce concours primant qu’on est un génie (il y en a mais ils sont rares) et qu’on fera un bon médecin, un médecin humain. Euphorie passagère ? J’espère. Et j’espère aussi que la réussite du P1 ne vous changera pas (ou alors vous changera en bien)

Bon courage à tous les futurs P1 et bien sûr à tous les carrés !

livreslivrescontactspublicationstwitter