logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Michel, 233ème à Paris Descartes (Paris V), 2010/2011

1. Quelle fac, quelle année ?

Paris Descartes (Paris 5), année 2010/2011.

2. Numerus clausus ?

Médecine : 349 pour 2384 inscrits en médecine uniquement (3000 étudiants environ en tout si l’on compte dentaire, pharma, SF et kiné))

3. Bizuth ou carré ? Votre place ?

BIZUTH/PRIMANT c’est pareil !
Alors pour un NC de 349 :
1er Semestre : 301/2384
2ème Semestre (= au final) : 233/2384

4. Votre bac ? Spécialité ? Votre mention ? Année ?

Bac Scientifique avec spécialité physique-chimie, mention Bien passé en 2009/2010.

5. Votre niveau au lycée ?

Elève tout à fait normal sans trop forcer, quelques facilités en sciences mais c’est tout.

6. Etiez-vous en avance en classe ? A quel âge êtes-vous rentré en PACES ?

Non tout juste rentré à 18 ans aucune avance ni aucun retard :)

7. Logement personnel ou familial ?

J’ai passé toute l’année chez mes parents. Cela permettait de ne penser à rien d’autre qu’au travail.

8. Durée du trajet domicile-fac ?

De 45 mins à 1h avec bus, RER puis métro et l’inverse pour revenir

9. Avez-vous une méthode de travail bien précise ?

Oui, je travaillais les cours de la journée le soir même dans la mesure du possible et je revoyais tout les cours de la semaine le week-end. J’allais ainsi de semaine en semaine jusqu’aux révisions. Une fois les révisons atteintes, je me fixais comme objectif de revoir tout le programme au moins une fois et faire un max d’exos. Le mieux et de faire un planning pour les révisions comme cela on sait toujours ce que l’on va faire sans se poser des questions en plein après-midi.
Je ne faisais pas de longues heures de travail mais par exemple je travaillais 2h pour 15min de pause (comme en voiture :-))

10. Combien de temps travailliez-vous par jour ?

Ah, la question dont la réponse va effrayer nos chers lycéens ! Pour moi ce la allait de 10h à 11j/jr cours compris, j’essayais de ne jamais travailler moins que 10h/jr en tout cas même si je n’avais pas cours. Mais s’il faut retenir quelque chose c’est Qualité>Quantité. Trouver la méthode qui VOUS convient et pas celle des majors de la promo précédente ou celle de votre tante qui a fait médecine 20 ans plus tôt.

11. Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour
prendre de l’avance ?

Oui j’avais fait le stage de pré-rentrée organisé par l’association des 2nd années (le C2P1 à Paris Descartes. Il m’a permis de me mettre dans l’ambiance tout en douceur, ayant acquis certains mots important et certains points clé.

12. Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ?

Au premier semestre oui et au second absolument pas. Je n’ai fait absolument aucun concours blanc, je ne pouvais donc pas me situer par rapport aux autres pendant ce second semestre. J’ai travailler à fond en espérant décrocher le St Graal. Cependant méfiez-vous PARFOIS de ces classements, à 3 semaines des premiers partiels, je finis à 50% au concours blanc général de la fac pour ensuite être à 10% lors du vrai concours. Donc si j’ai un conseil à donner là, il vaut mieux cibler ses erreurs avec ces concours blancs plutôt qu’à se morfondre sur son classement à l’issue des ces derniers.

13. Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ?

Oui énormément, tout ceux qui ont survécu à cette année, les professeurs qui, un jour, ont été à ma place, ma marraine en 2nd année et ma Mère (même si elle n’a rien à voir avec le monde médical).

14. Connaissiez-vous Remede avant d’entrer en PACES ?

Oui je connais Remede depuis que je suis rentré en première et j’y ai passé bien des soirées à lire les interviews des personnes ayant franchis le cap de la première année.

15. Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?

Je ne pense pas, j’ai énormément travaillé afin de réduire le facteur chance au minimum. J’ai répondu à peu de questions au hasard. Cependant, il y avait des questions qui concernait ce que venais de voir juste avant l’épreuve mais cela concerne 2 ou 3 questions sur 50/60 donc bon...

16. Avez-vous pris des cours annexes pendant votre 1ère année ?

NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ! Aucune prépa ! RIEN ! Tout fait tout seul.

17. Pourquoi ?

Raison financière et puis quasi tout le monde en avait une alors je l’ai finalement pris comme un challenge : je voulais montrer qu’il restait toujours possible de passer du premier coup sans prépas/boite à colles malgré la réforme. J’ai bien fait. Cela reste une pompe à fric à mon avis parce que 3000€ l’année ça casse le ***.Cependant si cela peut faire office de "béquille morale" à ceux qui peuvent s’en offrir une alors pourquoi pas.

18. Avez-vous travaillé seul(e) ?

Oui, très seul même ! A part quelques questions à des doublants ou p2 j’ai toujours dû comprendre par moi même. Je ne pouvais bénéficier d’aucune de la part de mes parents non plus mais c’est comme ça depuis la 6ème alors j’avais l’habitude.

19. De quel milieu êtes-vous issu ?

Je ne sais pas comment définir exactement ma situation mais aucune personne de la famille n’étaient du monde de la santé. Mon père artisan dans le bâtiment et ma mère technicienne de surface (=femme de ménage), je vis en banlieue, enfin bref vous voyez la situation. Je pense que c’est justement cela qui a fait m’a force. Je me devais de réussir, j’avais des raisons d’avoir cette première année que d’autres n’avaient sûrement pas.

20. Vos conseils aux futurs 1ères années ?

Y croire et croire en ses capacités ! Se dire que l’on peut l’avoir du premier coup en arrivant en PAES et si ce n’est pas le cas et bien que cela sera fait du 2ème. Il ne faut jamais se dire que l’on a 2 ans pour le faire : c’est le meilleur moyen de ne pas l’avoir du tout. Savoir se reposer quand on sent que l’on en peut plus et ne pas avoir peur de l’échec sinon on passe son temps à paniquer plutôt qu’à travailler. Je rajoute que tous les moyens sont bons pour se motiver, si vous êtes orgueilleux et bien faites-en une affaire personnelle ! Cela vous forcera à travailler
Il faut partir fort (pas trop non plus) dès le début, trouver rapidement son rythme et maintenir le cap jusqu’au concours. La P2 sera à l’horizon !

21. L’ambiance dans votre amphi ?

Je suis tombé dans une section de doublant (environ 30% de primants et le reste de doublants)/ L’ambiance était donc géniale : on avait l’amphi le plus animé je pense, surtout au premier semestre et lorsque le cours était fait en présence du professeur.

22. Vacances ?

Oui 3 semaines après les premiers partiels au mois de janvier et c’est tout. :)

23. Sorties ?

Alors si on compte il y en a eu en tout 4 au 1er semestre et 1 seule au 2nd avec une sortie pour voir un ami, passez mon permis de conduire, rouler pour la première fois avec mon permis et enfin le nouvel an (1er semestre). Au second je n’ai fait qu’une sortie de 2h pour jouer au foot et c’est tout. N’hésitez pas à sortir une ou deux fois par semestre mais pas tard le soir, pas d’alcool et pas plus de 2h-3h.

24. Les Parents dans tout ça ?

Incroyables ! Ma mère m’a vraiment aidé et je ne pense que j’aurais réussi si elle n’avait pas été là ! Elle faisait absolument tout pour moi, je n’avais qu’à me concentrer sur le travail et assurer l’année. C’était un peu notre contrat : elle fait les repas etc, et moi je décroche l’année.Mon père a eu plus de mal à se faire à l’idée que la quantité de travail requis n’était absolument comparable à celle du lycée et donc ne comprenait pas mon stress ou le fait que je passais la plupart de mon temps devant le bureau ou a marcher dans le couloir en récitant mes cours (il a compris par la suite et m’a soutenu moralement).

25. Quelle était votre attitude en cours ?

Attentif, ça ne m’a pas de me lâcher parfois et ça faisait vraiment du bien de gueuler un bon coup !

26. Vous serviez-vous d’ouvrages particuliers ?

Oui mais très peu, un livre en biocell —> "Biologie cellulaire et moléculaire de la cellule eucaryote " par Christophe Chanoine et Frédéric Charbonnier (tout les deux professeurs à P5). Le cours était dedans, parfois mot pour mot.
En phylogenèse —>Individus et espèces : De l’ontogenèse à la phylogenèse par les professeur de P5 Frédéric Bargy et Sylvie Beaudoin.

Et parfois le Netter en Anat’ histoire de mieux localiser les différentes notions du cours.

27. Vos matières préférées ?

Chaque matière m’a énormément apporté ! Mais si je devais choisir je prendrais : Biologie cellulaire, embryologie, anatomie et physiologie. Ces deux dernières se rapprochent le plus de la médecine. Mais je maintiens que chaque matière vend du rêve si l’on si intéresse et puis c’est toujours plus facile de retenir une matière à laquelle on s’intéresse alors j’ai essayé de m’intéresser à tout.

28. Celles que vous détestiez ?

Sans hésiter la biochimie et la partie dosimétrie en biophysique ! Parce que ce sont les deux matières ou j’ai vraiment eu du mal a tout comprendre ce qui m’a valu pas mal de crise de nerfs.

29. Quelle(s) sont(est) les(la) matière(s) qui vous ont(a) posé problème ?

La biochimie et la dosimétrie en biophysique. Mais également la physique qui n’avait plus rien à voir du tout avec celle du lycée (j’ai eu 18 au Bac en PC alors je ne saisissait pas pourquoi je n’y arrivais pas)). Je ne comprenais pas grand chose au début mais je me suis rétabli juste à temps pour le concours. Elle reste quand même ma plus mauvaise note (9.4/20).

30. Celles qui vous ont semblé faciles ?

Toutes les matières où il s’agissait d’apprendre une quantité astronomique d’information par coeur ! Biocell, embryo, physio, Anat.

31. Avez-vous travaillé avec les annales ?

Oui surtout au 1er semestre ! J’en ai fait tout les jours pendant les périodes de révisions. Au 2ème semestre presque pas, je me suis concentré sur le cours car les nouvelles modalités du concours ont fait que dans ma fac les épreuves avait carrément subit un bon lifting.

32. Etiez-vous motivée ?

Non... BIEN SUR QUE OUI !!! Il est impossible de réussir sa L1 sans avoir avoir la rage de réussir. C’est une année tellement difficile d’un point vu psychologique que c’est la motivation qui vous maintient à votre bureau pendant que votre corps vous supplie d’arrêter de travailler.

33. Au point de vue sommeil ?

Entre 6h et 7h30 par nuit j’étais fatigué si je dormais plus ou moins que cela alors mon sommeil était chronométré (je prenais également en compte le temps nécessaire pour m’endormir !).

34. Gros stressé ou plutôt relax ?

Stressé toute l’année et beaucoup. Les seules fois où j’étais calme étaient au concours devant ma grille QCM, elle me souriait et moi je cochais les cases. Etre calme le jour du concours est primordial sinon on aura beau connaître son cours sur le bout des doigts on oublie tout avec le stress.

Au cours de l’année ce stress m’a permit de me faire peur et donc de travailler encore plus. On peut rajouter la peur des autres candidats, je me méfiais de tout le monde, je les voyais tous comme des machines de guerre prêtes à me prendre ma place en 2ème année, alors j’ai forcé niveau travail et me voilà en p2 :).

35. Pratiquiez-vous une activité sportive en PACES ? Quels étaient vos loisirs ?

La chasse au bus, je trouvais le moyen d’arriver à l’arrêt de bus au moment où il s’apprêtait à partir et j’ai couru tout les matin pour le rattraper. De même pour le RER. Plus sérieusement, non aucune. J’aurais bien voulu mais manque de temps. Je me rattrape maintenant :p

36. Votre sentiment sur les 1ères années ?

Les premières années je ne sais pas, en tout cas la première année est une année de sacrifice : on refuse les sorties, les soirées et parfois même de voir les amis. Comme je le dis,j’étais socialement décédé cette année.

La quantité de travail à fournir est énorme, on ne s’en rend compte que lorsque l’on regarde la pile immense de copies doubles et de polys qui se battent pour avoir une place sur l’étagère.

C’est une année (très) difficile selon moi pour un élève moyen-fort, mais c’est également une expérience humaine qu’il faut vivre pour comprendre car être sous pression H24 7/7 pdt un, deux, voire trois ans pour certains c’est quelque chose. On est pas du tout préparés à vivre cette année en sortant du cocon qu’est le lycée. Rassurez-vous on y survit avec la motivation et le boulot (50/50). Je peux vous dire qu’une fois qu’on est récompensé avec le passage et bien cela vaut largement toutes les heures de travail.

Pour conclure, j’ai adoré cette année (SM ?), très enrichissante du point de vu culturel mais aussi personnel.

37. Passer bizuth selon vous c’est... ?

ORGASMIQUE ! Tout à fait possible si l’on accepte de tout faire pour l’avoir, ne jamais se dire que l’on n’y arrivera pas et continuer à bosser peu importe son classement aux différents concours blancs. Seul le concours importe.

Ne pas non plus se dire que l’on a deux ans pour le faire en débarquant, c’est le meilleur moyen de ne pas l’avoir du tout !!! (j’insiste sur ça)

En bref, bon travail à tous, et si vous l’obtenez en primant ou en doublant, cela n’a pas d’importance, une fois qu’on l’a et bien ... on l’a :-)

livreslivrescontactspublicationstwitter