logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Caroline - Bordeaux - 2013/2014

1. Quelle fac, quelle année ?
Bordeaux, années 2012/2013 et 2013/2014

2. Numerus clausus ?
Médecine 334
Odontologie 58
Pharmacie 136
Sage femme 30

3. Bizuth ou carré ? Votre place ?
En primante 569/1363 et en doublante 283/1470.

4. Votre bac ? Spécialité ? Votre mention ? Année ?
Bac S spécialité Physique-Chimie, mention Bien en 2011/2012.

5. Votre niveau au lycée ?

Assez bon sans vraiment travailler, ou alors au dernier moment.

6. Etiez-vous en avance en classe ? A quel âge êtes-vous rentré en PACES ?
Je n’étais pas en avance mais étant de fin d’année je suis rentrée en PACES à 17 ans.

7. Logement personnel ou familial ?
Logement personnel, 4h de route aller-retour tous les jours ça aurait été un peu beaucoup.

8. Durée du trajet domicile-fac ?
10 minutes à pied en passant par un hôpital psychiatrique, ça me faisait des anecdotes à raconter aux copains !

9. Avez-vous une méthode de travail bien précise ?
J’ai bien essayé la méthode des J, de faire un planning précis etc, mais j’arrivais jamais à me tenir à un emploi du temps prévu. Au final je travaillais les cours un peu au feeling, en essayant à chaque fois de reprendre les cours depuis le début pour ne rien oublier du début de semestre. En fait je reprenais les cours du jour et puis j’avais des "tours" de chaque matière que je faisais après, je lisais, lisais et lisais encore mes cours par ordre chronologique. Comme ça j’évitais de faire comme en primante où j’avais beaucoup plus vu les cours que j’aimais que les autres :)

10. Combien de temps travailliez-vous par jour ?
C’était assez variable, surtout que j’ai eu pas mal de baisses de motivations où j’avais du mal à travailler, mais quand j’avais cours et tutorat j’essayais de bosser 4h. Le week-end je travaillais sans regarder le temps, jusqu’à que j’en puisse plus en fait, et après je faisais une pause (plus ou moins longue), souvent pour dormir !

11. Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour
prendre de l’avance ?

A part la pré-rentrée du tutorat non, en doublante j’ai juste repris quelques cours au propre pour m’avancer mais au final c’était pas grand chose.

12. Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ?
Les colles du tutorat me donnaient chaque semaine une idée, mais ça dépendait du sérieux avec lequel je l’avais préparée.

13. Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ?
Pas vraiment de modèle mais je me motivais en regardant mes tuteurs et une amie en PACES elle aussi qui donnait vraiment tout et qui a bossé beaucoup plus que je n’aurais pu le faire.

14. Connaissiez-vous Remede avant d’entrer en PACES ?
Oui, j’ai écumé les forums en long et en large l’année avant d’y rentrer, et pendant les deux ans de PACES je crois que je n’y suis pas allée une seule fois, trop peur d’y passer trop de temps ^^

15. Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?
Je suis très pessimiste, j’ai toujours l’impression d’avoir tout loupé sur le moment donc quand j’ai vu les résultats j’y croyais pas ! Surtout sur l’anatomie du petit bassin, tout ce que je détestais est tombé et au final j’y eu une note dont j’aurais même pas pu rêver... Donc au vu des notes je crois avoir eu un peu de chance en fait.

16. Avez-vous pris des cours annexes pendant votre 1ère année ?
Oui, le tutorat.

17. Pourquoi ?
Pour moi c’est impossible de passer en n’allant ni au tutorat ni à une prépa privée. A Bordeaux le tutorat est vraiment super, en doublant on avait une bonne ambiance dans le groupe donc ça fait du bien, c’est des moments où on peut rire avec les copains pour se détendre. Et puis les tuteurs sont géniaux, ils nous motivaient et on pouvait leur parler si on avait n’importe quel problème. C’est donc super bien niveau "social", mais aussi pour les cours, ça m’a beaucoup aidé à comprendre des trucs qui étaient un peu obscurs dans mon esprit, et les tuteurs partagent des petites astuces/moyens mnémotechniques qui se révèlent très utiles ;)

18. Avez-vous travaillé seule ?
Oui, toujours toute seule dans mon appart, j’ai tendance à me déconcentrer un peu si y’a des gens autour. Mais je savais que si j’avais un problème ou une question les copains étaient là, et c’est super important.

19. De quel milieu êtes-vous issu ?
Mes parents sont ouvriers donc pas du tout médecins ni dans le milieu médical.

20. Vos conseils aux futurs 1ères années ?
Posez vous les bonnes questions sur pourquoi vous choisissez cette voie, parce que dans les moments durs il n’y a qu’une motivation de fer pour réussir à s’y remettre. Renseignez vous autant que vous le pouvez, savoir dans quoi on s’engage aide beaucoup quand on se demande "je suis en retard/je comprends rien, c’est normal ?". Essayez de vous entourer de gens de confiance avec qui vous pouvez rire un peu, il n’y a rien qui fait autant de bien. Et quand vous n’en pouvez plus faites une pause, dormez, faites du sport ou faites le légume devant la télé, mais c’est important de se changer les idées quand on n’en voit pas le bout et qu’on n’arrive plus à travailler. Pour moi dix minutes de sieste valaient beaucoup mieux que s’acharner quand on lit 10 fois la même phrase et que ça ne rentre toujours pas.

21. L’ambiance dans votre amphi ?
Un peu de bordel au début de l’année mais ça passe très vite, après soit les gens se mettent plus sérieusement au travail soit ils ne viennent pas en cours... Surtout que j’essayais d’aller autant que possible dans l’amphi où se trouve le prof, là personne ne bronche. Après, un conseil pour les bordelais, essayez de vous inscrire dans les premiers groupes (A, B, C, D), c’est ceux où il n’y a presque pas de doublants et donc c’est beaucoup plus calme (un peu trop même parfois ;) ).

22. Vacances ?
En primante pas du tout, en doublante on a eu une semaine de vraies vacances entre les deux semestres ! Mais sinon le reste est consacré entièrement aux révisions, je n’appelle pas ça des vacances.

23. Sorties ?
Une fois par semaine je dormais chez mon copain, je révisais quand même mais ça me faisait changer d’air et voir des gens "hors-PACES". Sinon parfois le samedi soir, mais en restant calme, sans se coucher trop tard ou boire beaucoup.

24. Les Parents dans tout ça ?
Je rentrais tous les week-end chez eux, pour que maman lave mon linge et pour avoir des bons repas sans avoir à cuisiner et faire la vaisselle ^^ Mais je les avais aussi au téléphone tous les soirs, pour voir si ça allait et si je ne déprimais pas trop. Et ils me motivaient à travailler, tout en disant qu’ils étaient fiers de moi quoi qu’il arrive et que ce n’était pas un drame si je loupais, ce qui est rassurant en un sens. "Mais on est sûrs que tu vas réussir quand même !"

25. Quelle était votre attitude en cours ?
Déjà j’allais à tous les cours et tous les ED, je trouve que c’est important, on retient beaucoup de choses quand on écoute les profs parler. Mais je dois être honnête, en doublante quand j’avais déjà les cours ma concentration avait tendance à diminuer... C’est à ce moment là que les copains sont importants, un peu de distraction quand vous commencez à vous endormir ça permet de se reconcentrer après ^^
Et quand les cours étaient pas vraiment utiles ça permet quand même de voir des gens et de discuter, on sort un peu des révisions et de leur solitude, ça fait toujours du bien.

26. Vous serviez-vous d’ouvrages particuliers ?
Au deuxième semestre les polys d’anatomie des profs, mais sinon c’est inutile.

27. Vos matières préférées ?
L’UE2 sur les cellules et l’embryologie (et donc l’UE11 aussi), l’anatomie même si l’apprentissage est parfois difficile (fichus nerfs !), l’histoire de la médecine, et la pharmacologie (UE6) parce que c’est vraiment très simple.
Et j’ai adoré les techniques en génétique (UE9), je sais pas vraiment pourquoi, les profs étaient très biens, je trouvais ça très intéressant et même en primante j’ai eu une bonne note, ça a sûrement joué ^^

28. Celles que vous détestiez ?
La biochimie, j’avais l’impression que je ne bossais que ça et que je ne retenais jamais rien...

29. Quelle(s) sont(est) les(la) matière(s) qui vous ont(a) posé problème ?
La biochimie, c’est jamais facile de bosser quelque chose qu’on n’aime pas, c’était des réactions chimiques à apprendre par cœur et j’ai détesté ça... J’ai passé des heures à apprendre le cycle de Krebs et je ne comprenais toujours pas les QCM, j’avais vraiment un blocage...
J’avais aussi du mal avec la vascularisation du bassin en UE10, je trouvais ça ennuyeux à lire et encore plus à retenir, même si au final j’ai eu une bonne note ce que je trouve incompréhensible ^^

30. Celles qui vous ont semblé faciles ?
L’UE6, c’est beaucoup de bon sens et de logique, il n’y a pas grand chose à apprendre par cœur et les cours sont faciles à lire, je pense que c’est la matière la plus facile.
J’avais aussi des facilités en UE9 parce que j’aimais cette matière, au final je n’ai pas eu besoin de beaucoup la travailler, ça rentrait tout seul dans ma tête.

31. Avez-vous travaillé avec les annales ?
J’ai voulu et au final je n’ai jamais trouvé le temps... C’est d’ailleurs dommage, ça m’aurait aidé. J’en ai juste fais à la fin des révisions, et pendant le concours j’en faisais en me réveillant juste avant les épreuves, et bien m’en a pris car certains QCM étaient exactement les mêmes que l’année d’avant ! Mais je ne conseille quand même pas ce que j’ai fais, c’est assez stressant d’en faire juste avant les épreuves et ça peut embrouiller.

32. Etiez-vous motivée ?
Bien sûr, tous ceux qui sont passés étaient motivés, on abandonne très vite sinon. Comment voulez-vous passer des journées à travailler si avoir le concours n’est pas votre plus grand rêve ?

33. Au point de vue sommeil ?
Je suis une très grosse dormeuse, j’essayais de toujours dormir au moins 7h par nuit, le plus souvent c’était 8 ou 9 mais j’étais quand même crevée, mais je crois qu’au final c’était plus mental que physique. Du coup j’étais obligée de faire des siestes sinon je m’endormais sur mes cours ou carrément en amphi...
Je crois que ça a été le plus dur pour moi, de me sentir tout le temps épuisée.

34. Gros stressé ou plutôt relax ?
En général plutôt relax, mais j’avais des moments de gros stress. Je croyais pas trop en moi, du coup pendant les colles ou pendant le vrai concours je stressais pas mal, pareil en attendant les résultats. Je me défoulais sur mon copain à vrai dire, le pauvre en a bavé mais il ne m’a jamais rien dit, il continuait à m’encourager même si je passais mes nerfs sur lui, il a été pour beaucoup dans ma réussite.

35. Pratiquiez-vous une activité sportive en PACES ? Quels étaient vos loisirs ?
J’avais du mal à me motiver, du coup je ne suis allée courir que deux fois en un an... Mes loisirs c’était surtout voir mes proches et passer du temps avec eux, sans ça j’aurais pas supporté ces deux années, ça me permettait de décompresser. J’ai aussi passé pas mal de temps sur les jeux vidéos ou à lire, même si je culpabilisais à chaque fois de ne pas être en train de bosser...

36. Votre sentiment sur les 1ères années ?
C’est dur, vraiment dur, j’ai finis épuisée physiquement comme moralement, je ne croyais plus en moi... Je m’engueulais toute seule quand je ne travaillais pas, par moments je n’arrivais plus à réviser, j’ai finis avec la concentration d’un gosse de six ans qui préfère regarder une mouche voler que de lire son cours...
Mais j’ai rarement connu d’aussi grand bonheur que quand j’ai vu que j’avais réussi, ça valait vraiment la peine. Je ne regrette aucun sacrifice, tous les moments durs où tu crois être à la limite de la dépression, où tu fonds en larme sans savoir pourquoi, tous les moments où j’aurais rêvé d’avoir quelques heures de sommeil en plus, etc. Au final, ça vaut le coup, je vais exercer le plus beau métier du monde, c’est la seule chose que je me vois faire dans ma vie.

37. Passer bizuth selon vous c’est... ?
Pas pour moi, surtout que j’ai eu un problème familial qui m’a perturbée en primante, je n’aurais pas pu tout donner.
J’ai l’impression que c’est pour les gens qui ont beaucoup de facilités, qui n’ont pas pris le temps de décompresser un peu, qui ont pris moins de temps que moi pour leurs proches. Moi j’avais besoin de moments sans réviser, sinon je n’aurais pas pu tenir un an, et au final mon année de doublante m’a été très bénéfique. J’ai compris beaucoup plus de choses, les cours étaient plus faciles à apprendre parce que je voyais leur logique, j’ai fais beaucoup de liens entre les matières... Bref, je crois que ça m’aidera pour les années suivantes.

livreslivrescontactspublicationstwitter