logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Marcas, p1 à Laennec (Lugdunum)

Quelle fac, quelle année ?
RTH Laennec à Lyon, 2007/2008

Numerus clausus ?
106 médecine pour 690 p1

Bizuth ou carré ? Votre place ?
bizuthe, 9e

Votre bac ? Spécialité ? Votre mention ? Année ?
bac S (original hein ?) mention TB et européenne (mais pas sûre que ça ait vraiment joué :p ) en 2007

Votre niveau au lycée ?
Assez bon, enfin je faisais le minimum syndical donc c’était pas extraordinaire

Etiez-vous en avance en classe ? A quel âge êtes-vous rentré en PCEM1 ?
Oui très en avance :p p1 à 17 ans mais née en décembre donc pas sauté de classe !

Logement personnel ou familial ?
Personnel, oh my god j’aurais pas imaginé rester chez mes parents cette année ! non seulement j’aurais du faire près de 2h de transports en commun quotidien (et je supporte très mal les trajets en bus/métro ça m’endort pour toute la journée ! pas bon en p1 quoi), mais en plus j’aurais pas pu me concentrer avec ma sœur et ses découvertes musicales, mes parents qui auraient essayé de se mêler de mon temps de travail et de mes pauses, et devoir dîner à heure fixe m’aurait vite tapé sur les nerfs vu que j’aime pas être coupée en plein dans mon travail… Bref c’était pas envisageable ! D’ailleurs quand j’ai expliqué tout ça à mes parents ils ont été très compréhensifs et c’est grâce à eux en grande partie que j’ai pu mener cette année à ma façon et réussir.
Sans compter le critère financier, parce que je sais que tout le monde peut pas se payer un 18m2 en face de la fac et là aussi j’ai eu beaucoup de chance !

Durée du trajet domicile-fac ?
Oula long, au moins une minute, je m’endormais presque en traversant la rue ! nan encore une fois c’était vraiment une chance pour quelqu’un qui dort toute la journée si elle doit se lever avant 7h… Et comme on était placés dans l’amphi et que c’était assez bien respecté, pas besoin d’être à la fac avant 7h58 pour le cours de 8h !

Avez-vous une méthode de travail bien précise ?
C’était ma grande peur au début de l’année, je savais pas comment m’y prendre pour apprendre par cœur comme j’avais jamais vraiment su faire, mais du coup j’ai fait un maximum pour avoir le moins de par cœur possible. Donc en anat je lisais et relisais mes cours en les situant sur mon Netter et sur moi (très important si mémoire visuelle) pour trouver la continuité logique, en physio je surlignais, puis la fois d’après je réécrivais à côté au crayon à papier les notions fomulées autrement, je faisais des schémas, des résumés… Bref mon cours était illisible pour tout autre que moi, mais comme dirait Rossetti (prof de neurophysio) je manipulais les données à fond pour les apprendre en les comprenant ! Pour les matières à exercices (physique, une partie de la bioch, biophy) je faisais assez tôt les exos et j’apprenais plus en les corrigeant (par contre faut une correction béton des colleurs) que directement avec mon cours.
Après, pour les matières qui me saoulaient comme l’embryo et l’histo, c’était approximatif j’avais pas de méthode précise, j’essayais juste de créer le plus possible une continuité logique entre les différentes infos, et pour les trucs vraiment pas logiques c’était du par cœur bête, à force de lire et relire.

Combien de temps travailliez-vous par jour ?
Alors là on va me jeter des cacahouètes…
Contrairement à beaucoup je crois pas qu’il faille absolument travailler au moins 9-10h par jour pour réussir. En observant un peu les gens autour de moi, je me suis rendu compte que beaucoup restaient assez tard au cha (ma boite à colles), prenaient des pauses chronométrées et tout, mais finalement j’avais pas l’impression qu’ils connaissaient leurs cours mieux que moi, qui faisais durer ma pause 30-40min tant que j’étais pas remontée à bloc pour continuer, et partais à une heure raisonnable. Et au final ils ont dû faire pour la plupart à peu près 2 fois plus d’heures de travail que moi, et certains sont passés mais pas si bien classés que ça.
Honnêtement, je comptais très précisément mes heures de travail, pour pouvoir m’évaluer et voir quoi changer à la fin de l’année si je passais pas, et j’ai jamais bossé plus de 10h dans la même journée, et encore c’est arrivé 2 fois dans l’année. En moyenne, sur la semaine, j’ai jamais fait l’équivalent de 8h par jour, et rarement 7h. Je me disais parfois surtout au premier quad que je devais rien comprendre à ce qu’on nous demandait pour travailler si peu par rapport aux autres, mais en même temps j’avais décidé de suivre mes instincts et de pas me calquer sur les autres pour ma méthode de travail, donc j’ai persisté et j’ai bien fait. Les résultats des partiels m’ont confortée dans cette méthode et je culpabilisais plus vraiment de rentrer chez moi quand j’étais fatiguée, c’est-à-dire entre 19h et 21h selon les jours, puis me faire une soirée tranquille devant friends et mon plat de pâtes et dodo.
A mon avis la conclusion de tout ça est que on a tous des rythmes différents, mais que beaucoup gâchent leurs capacités en travaillant trop, en ne laissant pas le temps à leur cerveau de s’aérer et de digérer les informations ingurgitées, tout ça parce qu’ils sont convaincus qu’il faut s’épuiser au travail pour réussir (brillamment) sa p1.
La preuve que non, j’ai passé une relativement bonne année et ça m’a pas empêchée de passer...

Aviez-vous commencé à travailler avant la rentrée pour prendre de l’avance ?
Po du tout. Enfin si en term je languissais de la p1 (marre de glander...?) donc j’ai acheté un truc avec des fiches sur le corps humain, et j’ai commencé à apprendre l’anatomie et le fonctionnement du cœur… Mais ça m’a pas franchement avancée pour la p1, juste distraite des maths & co !

Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ?
Ouais un peu avec les colles, mais j’oubliais très vite mes classements parce que je trouvais pas ça représentatif, dans le sens où moi j’allais à la colle de la semaine limite sans savoir sur quoi c’était, pour pouvoir vraiment voir où j’en étais avec un apprentissage normal, alors que beaucoup passaient les 2 jours précédant la colle à bosser quasiment que cette matière. C’était donc pas tellement représentatif, et les colles me servaient surtout après, pour voir ce que j’avais bien retenu du cours sans le bosser comme une tarée, et revenir sur les (nombreuses) autres parties que je connaissais pas encore. D’ailleurs toutes mes corrections de colles de l’année sont illisibles, parce que je réécrivais à côté ce que je voulais bien mémoriser, je faisais des schémas et tout… bref c’était encore une autre façon d’apprendre mon cours, plus active que de juste rester devant à le lire.

Aviez-vous une idole, un modèle pour réussir cette année ?
Tous les p2 en général et surtout ceux qui sont passés bizuth me faisaient rêver, mais ils étaient pas vraiment des idoles. C’est plutôt que quand je les voyais je me disais qu’ils avaient pas l’air d’être extraordinairement intelligents, donc que si ils y étaient arrivés je pouvais aussi !

Connaissiez-vous Remède avant d’entrer en PCEM1 ?
Vi ! J’ai été attirée par la médecine progressivement, à partir de la 1ere, et comme je voulais faire mon choix en connaissance de cause je me suis beaucoup renseignée pendant le lycée sur la p1 et le reste des études, et le métier bien sûr. Du coup j’ai vite trouvé Remede, et après comme je m’emmerdais pas mal en term j’y passais régulièrement lire et relire les témoignages, et notamment les interviews :D Je me rappelle avoir cherché les profils qui me ressemblaient le plus, et je lisais attentivement leurs méthodes de travail pour me donner des idées…

Avez-vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?
Disons que je suis tombée sur une majorité de questions dont je connaissais la réponse, après c’est un peu dur de dire si j’aurais aussi bien réussi avec un concours différent ! Donc non, pas de coup de bol phénoménal. De toute façon, la chance est vraiment significative pour ceux qui ont fait des impasses. Mais quand on a tout à peu près aussi bien bossé toute l’année, la chance ou malchance a tout de suite beaucoup moins d’impact !

Avez-vous pris des cours annexes pendant votre 1ère année ? Pourquoi ?
Ben pas vraiment des cours annexes puisque ma boite à colle ne fait pas du tout de cours (ils estiment que c’est inutile pour réussir la p1 et souvent une perte de temps, et je suis bien d’accord). Mais oui j’étais quand même dans une boîte qui me servait surtout pour y travailler, histoire de pas devenir folle dans ma chambre/bureau/cuisine toute seule toute la journée. Mais j’ai aussi par moments travaillé chez moi, à la BU...
C’était aussi bien pour les colles, d’assez bonne qualité, et les sous-colles, 2h hebdomadaires de travail en groupe de 4 bizuth/carrés mélangés. On travaillait pas vraiment 2h à fond, mais on se posait des questions sur les cours dans une ambiance détendue :D et on faisait des dessins et schémas au tableau… bref ça nous faisait bien mémoriser l’air de rien, et ça nous changeait un peu.

Avez-vous travaillé seul ?
Le plus souvent oui, j’avais mon propre rythme, ma méthode et une propension au bavardage assez importante donc le travail de groupe était a priori exclu ! Mais à l’occasion avec 2 amis on allait dans une des petites salles de la boîte à colles quand on avait des questions sur les cours, et régulièrement au 2e quad avec une amie on faisait des exercices de biophy ensemble.

De quel milieu êtes-vous issu ?
Plutôt aisé, c’est un peu difficile à évaluer mais en tout cas on vit bien, et notamment mes parents ont pu se permettre de me louer un appart en ville (bon c’est pas paris mais quand même !)

Votre amphi ?
Sympa, franchement calme par rapport aux autres années d’après les carrés que je connaissais, à cause du nouveau système de placement par ordre alphabétique qui séparait les groupes. Bon bien sûr assez vite les carrés se sont regroupés au fond de l’amphi, mais comme ils voulaient pas se faire prendre assis à la place d’un autre (descentes de l’administration pour contrôler en cas de bordel) ils restaient assez soft ! Beaucoup s’en sont plaints mais perso je m’en fous pas mal de l’ambiance en cours, je préférais que le cours soit calme (avec des petites perturbations marrantes de temps en temps quand même !) comme ça j’étais bien efficace et attentive, et après pour décompresser j’attendais la fin des cours ! En plus on peut rencontrer plein de gens avec qui on aurait jamais sympathisé sans le placement imposé.
De toute façon, pour un bizuth sérieux c’est un peu du suicide de vouloir faire l’ambiance avec les carrés, sauf à avoir déjà tous les cours et considérer les cours comme la seule récré de la journée…

Vacances ?
2 jours à la Toussaint, 3 jours à Noël, le 1er janvier, 3 jours après les partiels, ensuite les 2 semaines suivantes avant la reprise des cours où là pour rattraper mon retard dans certaines matières qu’on avait pas passées en janvier j’ai un peu bossé, mais en gros 30h sur les 2 semaines, au 2e quad le dimanche je travaillais très peu voire pas du tout, et enfin la semaine des vacances de Pâques à un rythme de 1h par jour. Et très important, avant chaque concours au moins une demi-journée d’aération intense d’esprit !

Sorties ?
Une dizaine de cinés, au moins 2 restos par mois avec une amie qui habitait dans la même résidence que moi, et je prenais mon mercredi soir à partir de 17h pour me promener en ville, aller à mon cours de danse, tranquille quoi

Et les parents dans tout ça ?
Très bien parce qu’ils m’ont laissée totalement gérer cette année à ma manière, ils me demandaient pas de comptes et me harcelaient pas le dimanche quand je revenais et que je trainais une bonne partie de la journée. En plus ils connaissent rien à la médecine donc ils pouvaient pas vraiment me donner de conseils ! Par contre si j’appelais en semaine parce que d’un coup j’avais l’impression que c’était trop dur, trop de trucs à ingurgiter, bref impossible de venir à bout de cette année, la déprime fréquente du p1 quoi, ils me rassuraient comme ils pouvaient, notamment mon père avec un grand talent de dédramatiseur !
Bref avec le recul je peux dire qu’ils ont été parfaits…

Quelle était votre attitude en cours ?
Tendance à l’assoupissement quand on commençait par 2h de biocell et au bavardage quand j’étais à côté de quelqu’un que j’aimais bien (c’est-à-dire assez souvent !) mais j’arrivais quand même bien à suivre et enregistrer le maximum du cours, sauf en bioch où je me suis vite résolue à gratter sans réfléchir pour comprendre plus tard ! En gros attitude de gentille bizuthe sérieuse mais pas machine non plus :D

Vous serviez-vous d’ouvrages particuliers ?
Le Netter en anat donc tout le 1e quad, ma bible que je pouvais presque redessiner les yeux fermés à la fin des révisions ! C’est très important de savoir si on a une mémoire plus visuelle ou auditive, et d’adapter au maximum les méthodes de travail pour gagner en temps et qualité d’apprentissage

Vos matières préférées ?
PHYSIO PHYSIO encore et encore !! l’anat aussi, peut-être parce que j’ai bien envie d’être chirurgien et que ça m’y faisait penser quand je la bossais… J’aimais bien aussi la physique/biophysique, la bioch/biomol surtout les glucides, lipides, et la métabo même si c’est pas mal prise de tête

Celles que vous détestiez ?
Je détestais vraiment aucune matière, mais celles qui me gonflaient étaient l’histo/cyto/embryo (matière qui m’intéresse pas vraiment en soi, et cours très bordéliques surtout pour l’embryo, sans compter qu’il faut beaucoup de par cœur bête et méchant), la SHS (même si j’aime bien le principe, en cours on avait du très intéressant comme du très chiant, beaucoup qui faisaient remplissage, et ça m’énervait encore plus de voir les gens apprendre par cœur des citations, des mots savants et des plans-types au lieu d’essayer de vraiment réfléchir aux sujets…), et la biocell mais ça c’étai surtout pour le prof, petit gars impitoyable qui veut faire le méchant et surtout parle sans respirer de 8h00 à 8h59 (et on peut toujours crever pour la pause bien sûr !).

Quelle(s) sont(est) les(la) matière(s) qui vous ont(a) posé problème ?
L’embryo que j’ai remise à plus tard tout le 1er quad mais que finalement j’ai réussi à dompter quelques semaines avant les partiels, et l’histo qui me donnait pas envie avec mes cours tous faits (attention à ça !) qui étaient incompréhensibles et incomplets mais bien sûr je m’en suis rendu compte qu’après les cours qui finissaient en décembre ! Heureusement j’ai profité du 2e quad pour tous les reprendre comme il faut à partir de ceux d’un ami, parfaits. La biophy aussi m’a soulée, les cours sur les transports membranaires et tout étaient pleins de détails compliqués et insignifiants qui embrouillent l’esprit ! Mais finalement j’ai abandonné le cours et fait toutes les annales pour apprendre les trucs importants et oublier les détails.

Celles qui vous ont semblé faciles ?
L’anat, même si finalement j’ai pas eu une note si bonne que ça. Disons qu’un des deux profs fait son concours aux ¾ à partir de ses précédentes épreuves, donc ayant fait celle dont il s’est servi cette année quelques jours auparavant, j’ai fini en 20 min l’épreuve d’une heure ! La physio du 2e quad m’a aussi parue facile, mais en même temps je la connaissais sur le bout des doigts donc pas de surprise !

Avez-vous travaillé avec les annales ?
OUI trèèèèèèès très important pour ne pas perdre de temps à apprendre des trucs inutiles, et selon les matières il est aussi capital de s’imprégner de l’esprit du prof et de connaître ses questions récurrentes pour s’en sortir.

Etiez-vous motivé ?
Faudrait être un vrai génie pour réussir sans être motivé du début à la fin…
L’objectif que je m’étais fixé c’était de ne pas me poser de questions de toute l’année sur ma réelle motivation, parce que j’étais sûre de flancher si je me laissais douter aux moments critiques, alors qu’à tête reposée j’étais sûre de ce que je voulais. Evidemment quand on travaille tous les jours et que ça devient toute notre vie et qu’on a qu’une envie c’est passer la journée en ville à regarder passer les gens sans rien faire, on va facilement se convaincre qu’on n’est pas réellement motivé pour faire tous ces sacrifices…
Donc les doutes c’est avant, après mais pas pendant !

Au point de vue sommeil ?
Bien meilleur que depuis des années parce que je savais que c’était une nécessité d’être alerte et efficace toute la journée cette année, donc je m’obligeais à respecter le plus souvent possible les 7h de sommeil minimum. Et j’avais aucun scrupule à m’octroyer une ou deux heures supplémentaires les jours où on avait pas cours. Parce que l’apprentissage stimule le sommeil et le sommeil favorise l’apprentissage !

Gros stressé ou plutôt relax ?
Gros coups de stress par moments, surtout le soir quand on a l’impression de pas avoir avancé de la journée et dans les premiers mois quand on pense être complètement à côté de la plaque. Mais après et en période d’exams, j’étais franchement relax. C’est vraiment une nécessité quand on doit être au maximum de ses capacités, impossible de laisser un coin de cerveau s’épuiser à stresser quand on doit être concentré à fond.
Par contre pas dormi pendant deux jours et angoissé à mort avant les résultats… un sentiment d’impuissance surtout, rien à faire à part attendre, les dés sont jetés…

Pratiquiez-vous une activité sportive en PCEM1 ?
Je devais absolument continuer la danse, c’était le seul truc qui pouvait me vider complètement la tête pendant 1h30 et me procurait ma décharge d’endorphines pour la semaine… Et aussi indispensable pour pas devenir obèse en quelques mois vu comme mes repas étaient variés et équilibrés ! (oh le ketchup sur les pâtes ça fait un légume ça non.. ?)

Quels étaient vos loisirs ?
Rien de très élaboré, quand on a une vie aussi rythmée et laborieuse un rien nous suffit pour nous distraire ! Perso je marchais pendant des heures en ville avec mon mp3, sans rien dire, en regardant les gens et le paysage.
Contempler le Rhône et Lyon sous la lumière matinale en allant travailler, surtout l’hiver, me rechargeait aussi pour toute la journée…

Votre sentiment sur les 1ères années ?
700 personnes dans un amphi, y a de tout on peut pas généraliser !
Au début de l’année je redoutais l’esprit de sélection, j’avais peur que les gens soient vraiment désagréables à cause de ça, mais en fait c’est quand même pas majoritaire. Ceux qui l’ont sont surtout des bizuths et c’est plus ridicule qu’autre chose, par contre les carrés sont pas aussi terribles que veulent faire croire ceux qui voient ça de l’extérieur : pour eux la vraie concurrence c’est les autres carrés, donc ils sont plutôt sympas avec les bizuths, certains même protecteurs ! Le bordel en amphi, c’est plus pour s’amuser eux que pour nous emmerder…

Passer bizuth selon vous c’est... ?
Possible, fréquent, mais pour y arriver faut pas lambiner, on doit être prêt dès le début de l’année et ne pas s’autoriser d’impasses ni de moments de relâchement, être efficace de septembre à mai et avoir une méthode en béton (ou bien travailler 15h par jour sans méthode, mais faut avoir le moral d’acier et la santé de faire pour tenir jusqu’au bout… et encore pas sûre que ça marche !).
Il faut surtout pas partir en se disant qu’on a pas les capacités suffisantes pour le faire en 1 an, parce que chaque année des gens sont bien surpris de ce qu’ils ont pu accomplir en un an !

Vos conseils aux futurs P1 ?
N’essayez pas de faire comme les autres, suivez vos instincts vous vous connaissez mieux que quiconque alors servez-vous de ça pour trouver votre méthode. N’écoutez pas ceux qui croient avoir trouvé la méthode miracle si ça ne vous correspond pas, mais acceptez quand même de vous remettre en question quand ça ne marche pas.
Et soyez motivés toute l’année, mais ça s’invente pas il faut être sûr de ce qu’on veut.
Surtout croyez en vos capacités, la p1 est quand même plus faisable que Polytechnique chaque année plus de 7000 bizuths, carrés et cubes passent en p2 en France, donc pourquoi pas vous ?

livreslivrescontactspublicationstwitter