logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique

Les questions des lycéens

partage mail facebook twitter linkedin
La première année de pharmacie est une année de concours réputée pas forcément évidente. En tant que lycéen ou nouvel étudiant en pharmacie, vous vous posez certainement quelques questions auxquelles cette FAQ va s’efforcer de répondre.

- Pourquoi faire pharmacie ?

D’abord, pour réduire en miettes tous les préjugés actuellement sur le circuit, tous les étudiants en pharmacie ne se sont pas engagés dans cette voie dans le seul et unique but de gagner un max d’argent.

Il est vrai que la profession est plutôt bien rémunérée mais elle possède d’autres attraits. C’est une profession multidisciplinaire, extrêmement variée et avec de multiples débouchés.

Le grand public retient surtout la catégorie des pharmaciens d’officine car ce sont avec eux qu’ils ont le plus de contacts. Cela explique donc les quelques surnoms (« épiciers », « vendeurs de capotes ») que nos bien-aimés carabins nous attribuent sans grande méchanceté ...

Hormis l’officine, la fillière industrie est également accessible par le cycle court. Le cycle long, en passant l’internat, ouvre la porte à des débouchés dans la biologie, la pharmacie hospitalière ou encore dans la recherche et l’enseignement.

Voir l’article de Galien sur la présentation des études pharmaceutiques pour plus de précisions.

- Le bac S est-il indispensable pour faire pharmacie ?

En étant tout à fait honnête, il est vrai que très peu d’étudiants qui sont en première année possèdent un autre bac. Il n’est déjà pas évident pour un bachelier S de comprendre certains points de cours donc pour un autre bachelier, cela relève un peu de l’exploit ! On peut, avec de la volonté, réussir à surmonter ces difficultés mais encore faut-il avoir de la volonté sur 7 mois de cours ...

L’idéal pour quelqu’un qui n’aurait pas de bac S mais ayant de la motivation et des capacités serait de faire une remise à niveau scientifique avant de s’engager en PCEP1.

Pour les bacheliers S, la spécialité physique-chimie est la plus adaptée au cursus (elle introduit quelques notions supplémentaires de chimie et des cours sur l’optique) mais non nécessaire à la réussite. Nombreux sont ceux qui réussissent leur année en ayant fait une autre spécialité.

- Faut-il avoir eu une mention au bac pour réussir en pharmacie ?

Votre niveau en terminale ou votre mention au bac n’ont absolument aucun rapport avec vos chances de réussites en PCEP1. Le lycée et la fac sont deux univers où le travail, l’encadrement et les objectifs sont différents.

Effectivement, une personne ayant eu son bac mention très bien sans travailler énormément a quand même beaucoup de chances de réussir mais les lycéens comme ceux-là ne sont pas nombreux.

La réussite au concours dépend surtout du travail que vous fournissez et si vous avez pris l’habitude de travailler au lycée, c’est tant mieux.

- Peut-on avoir son année sans doubler ?

Bien sûr et heureusement. Il y a de plus en plus de primants à passer du premier coup en deuxième année de pharmacie. Généralement, ils sont motivés et bosseurs. Surtout, ne croyez pas tous les racontars. Parfois même, ce sont les conseillers d’orientation qui peuvent vous décourager en vous disant que vous serez obligés de faire deux ans pour avoir votre année.

L’essentiel c’est de ne pas partir perdant, de mettre toutes les chances de votre côté et d’y croire jusqu’au bout.

- Faut-il faire absolument une prépa privée pour réussir ?

Encore une idée reçue qui est dans les esprits des parents ou des conseillers d’orientation. Non et encore non. On n’a absolument pas besoin d’une prépa pour réussir.

Seulement, il faut un entraînement régulier et des moyens pour s’évaluer. C’est la seule possibilité pour voir si le travail fourni au cours de l’année a été efficace.

Dans la plupart des facs, il est organisé, par les étudiants des années supérieures, un tutorat d’accompagnement qui est bien adapté et reconnu par l’administration (et donc cautionné par les profs qui vous pondront les sujets de concours).

Le mieux est de se renseigner à la rentrée auprès de l’administration pour voir si votre fac vous propose ce service.

- Est-ce si difficile qu’on le dit ?

Là, ce sera à vous de juger. Chacun a ses propres difficultés dans certaines matières. Tout ce qui fait la difficulté de cette année c’est que vous passez de l’univers surprotégé et cocooning du lycée pour aller dans la « cours des grands » où vous vous gérez tout seul et où il n’y a pas de prof pour vous dire de bosser davantage.

Après c’est surtout un travail régulier (la régularité est le maître-mot de la première année de pharmacie), une bonne dose de motivation, et un mental à toute épreuve (pour tenir toute l’année sans relâcher).

livreslivrescontactspublicationstwitter