logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maïeutique

Se préparer aux concours grâce à la prépa médecine anticipée

0 partage mail facebook twitter linkedin

La PACES - Première Année Commune aux Études de Santé -, mise en place depuis 2010 afin de préparer médecine, pharmacie, dentaire et maïeutique, reste l’un des concours les plus sélectifs, tous parcours d’études confondus.

Face à un taux d’échec particulièrement élevé, un nombre croissant d’étudiants ont choisi de se préparer dans les meilleures conditions en intégrant une prépa anticipée, mettant ainsi toutes les chances de leur côté pour réussir le concours et devenir médecins.

Ce qu’il faut savoir de la PACES pour s’y préparer

La PACES est un programme de cours particulièrement dense qui couvre à la fois les sciences fondamentales (biologie, physique, chimie, pharmacologie…), les sciences médicales (anatomie, histologie, embryologie, physiologie…) et les sciences humaines et sociales. Tout cela sur 7 unités d’enseignements (UE) communes aux 4 filières et 1 unité spécifique à chaque filière (médecine, pharmacie, dentaire, maïeutique, kinésithérapie)

En décembre, une première partie du concours vient déjà sanctionner les acquis du premier semestre et donne lieu à un premier classement des étudiants :

  • Selon leur position dans le classement, les étudiants pourront poursuivre la PACES et choisir, en fonction de leurs résultats, la filière qu’ils décideront de présenter aux concours de fin d’année. Mais cette première étape réussie ne leur offre pas une période de repos par la suite, bien au contraire.
  • Les étudiants en bas du classement n’auront d’autre choix que de multiplier les heures de travail et de révision dans l’espoir de remonter dans le classement et de redoubler. Mais leurs chances de réussite sont dès lors considérées comme minimes.

À la fin de l’année, la deuxième partie du concours mêle épreuves communes et épreuves spécifiques. En fonction des résultats obtenus à l’issue du concours, plusieurs classements distincts sont réalisés en fonction des filières choisies :

  • L’étudiant sorti classé, avec des résultats l’intégrant au numerus clausus de la filière, peut poursuivre en 2ème année dans la filière qu’il aura choisie.
  • L’étudiant sorti non classé, mais avec un classement à hauteur de 2,5 fois au maximum du numerus clausus, est autorisé à redoubler.
  • L’étudiant sorti non classé et situé 2,5 fois au-dessus du numerus clausus, n’est pas autorisé à redoubler.

La difficulté de se classer parmi les meilleurs montre combien la PACES est un véritable marathon, dont le rythme et les méthodes de travail changent radicalement du lycée.

Choisir la prépa anticipée comme meilleure option de réussite

En PACES, le premier semestre ne dure que 3 mois. De surcroît, celui-ci est sanctionné par un premier classement qui donne le ton de l’année.

Lors du second semestre, le rythme ne faiblit pas et la pression s’intensifie, sans oublier que le redoublement n’est possible qu’une seule fois et sous conditions, et que le programme de cours ne laisse aucune période d’adaptation aux étudiants. De plus, si la réorientation est possible dans le domaine médical, les possibilités ne sont pas nombreuses.

La nécessité d’une année préparatoire s’est donc rapidement imposée et, dans ce domaine, la prépa anticipée de médecine présente des atouts qui en font une formule de plus en plus plébiscitée par les étudiants et leurs parents. Notamment grâce à :

  • des programmes basés sur une parfaite connaissance des mécanismes de la PACES,
  • des heures de cours qui s’intègrent facilement au programme de Terminale,
  • l’acquisition de méthodes de travail qui optimisent en parallèle les chances de réussite au baccalauréat et arment pour passer le cap du 1er semestre de la PACES,
  • une préparation au changement de rythme entre le lycée et les études supérieures,

Les résultats le prouvent, les étudiants qui ont choisi de faire une prépa anticipée sont bien plus nombreux à être classés comme primants.

Au regard des résultats obtenus grâce à la prépa, il est donc important, voire essentiel, d’évaluer cet investissement qui permet chaque année à des étudiants de suivre leur vocation et de devenir médecins.

0 partage mail facebook twitter linkedin
  • Antemed
  • Cet article a été réalisé par ANTEMED
Tags :
  • paces_concours_medecine
  • numerus clausus
  • Antemed
Suivez-nous facebook twitter linkedIn
Publicité
Publicité
livreslivrescontactspublicationstwitter