logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Raphael Rousseau - 8ème en 86/87

Quelle fac ? Quelle année ?

Cochin, Paris V, 1986, "30 ans et toutes ses
dents" ;-)

Quel bac ? Quelle mention ?

Bac D mention AB

Major bizut ou carré ?

Pas major ! 8eme carre !

Etiez vous en avance de classe ? Quel age aviez vous en P1 ?

Oui, je suis rentré en P1 à 17 ans (dur dur ! L’annee des greves
anti-Devaquet, quel bordel dans les amphis et dans le Quartier Latin...)

Aviez vous une méthode de travail particulière ? Pouvez vous nous la décrire ?

Premiere P1 = romantique, je
bossais dans les beaux livres de la bibliotheque, totalement idiot.
Moralite, dans les choux ! Deuxieme P1, nettement plus concentre et organise.
Je prenais les cours qui me manquaient de ma
premiere P1, faisais ENORMEMENT d’exercices de TD et d’annales. Plan de
travail, suivi autant que faire se peut (REGULARITE = MAMMELLE DU P1 !!), en
menageant un WE par mois pour rattraper les cours ou TD en retard ou mal
compris. 1 mois avant le partiel : revision, revision, revision, plan de
travail, plan de travail, plan de travail, revoir les trucs mal sus une
fois, deux fois, dix fois... Arrivee 9 heures a la bibliotheque, depart
minuit. 2 heures de pause maxi. 1 mois comme ca, sur une bonne base de
travail initial, c’est tout a fait faisable. Crevant mais faisable. D’autres
y sont arrives en etant plus cool, pas moi ! Laborieux ? Que neni, quitte a se
faire ch..., autant assurer une marge de securite, apres, on peut toujours
discuter ! Alors que ceux qui en font le stricts minimums s’exposent a un
surcroit de stress. Bref, mieux vaut dans ces cas la en faire trop que pas
assez. On n’a pas dit qu’il fallait dormir sur une planche a clous ou avaler
du verre broye, non plus !

Avez vous eu l’impression de forcer vraiment pour arriver à ce niveau ?

Oui,
quand meme, beaucoup de boulot, repetition encore et encore jusqu’a savoir
les exercices par coeur. Debile mais efficace ! Et surtout garder "la foi",
ne pas craquer. D’autres potes etaient beaucoup plus detendus, pas moi ! En
tout cas pas les trois premiers mois du redoublement !

Arriviez-vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ? Sentiez-vous que vous étiez vraiment dans le coup ?

Arriviez vous à vous situer par rapport aux autres pendant l’année ? Oui car
je bossais dans un centre pour etudiants en medecine (Laennec) donc
evaluation emulante ("comment, tu ne sais pas ca, ca fait deux fois que je
t’explique, t’es vraiment trop nul !" : ca m’a tellement fouette de me faire
agonir par un pote sur les stats auxquelles je ne comprenais rien que du
coup, par orgueil, j’ai tellement bosse que j’ai eu 15/20 !! Et je l’ai
pourri, na ! Parfois, marcher a l’orgeuil, ca aide...).

Sentiez vous que vous étiez vraiment dans le coup ? Deuxieme P1 : oui, en
tout cas declic a un mois du premier partiel, car avant j’avais vraiment les
jetons !!! Surtout que la plupart de mes potes etaient passes du premier
coup !!

Avez vous quand même l’impression d’avoir eu de la chance aux examens ?

Il y
a toujours un facteur chance, mais ne pas compter dessus ! L’interet est
surtout de minimiser le facteur "malchance" en connaissant le programme
exige le jour du concours par coeur, et en faisant en sorte de limiter la
casse dans les matieres difficiles. En l’occurence, j’ai eu pas mal de notes
au dessus de 15 voire 18 dans mes matieres "fortes" ce qui m’a permis
d’eviter de perdre trop de place a cause de la physique que je detestais
(10/20...)

Dans quel état psychologique avez-vous abordé cette année ? Plutôt " force tranquille " ou plutôt gros stress ?

Tres detendu en premiere P1 !! Trop...
Deuxieme P1 : debut tres durs et stressants jusqu’a decembre ou j’ai pris
conscience que j’avais le niveau en repetant justement "a outrance" les exos
et annales : c’est par ce travail de bucheron que j’ai finalement gagne en
confiance et aborde le mois de revision plus serein. quant a faire, autant
essayer d’arriver "un peu" detendu le jour du premier partiel. Bref, evacuez
l’angoisse le plus rapidement possible. C’EST EN REPETANT, EN S’ENTRAINANT,
qu’on gagne en CONFIANCE. Et la confiance en soi, c’est aussi important que
de savoir les exos par coeur a son bureau, au chaud a la maison. Le but du
jeu, c’est de savoir refaire les exos ou cracher le cours, en toute
confiance, le jour J. Etre pret le jour J, et pas 3 mois avant (d’ou l’intox
debile de certains, genre "je sais tout" des les premieres semaines dans
l’amphi... "ben tiens donc Charles, on se retrouvera devant les panneaux des
resultats, hein !"). Ensuite, ne surtout pas baisser la garde dans l’attente
des resultats du premier partiel, c’est la que ceux qui passeront font la
difference, car apres le retard est dur a rattraper. Deuxieme semestre de
deuxieme P1, j’etais nettement plus detendu. Bref, se faire un "capital
confiance" des le debut, histoire d’eliminer rapidement le stress, puis
engranger des points. C’est tout a fait valable pour les primants, je vous
l’assure ! J’ai meme eu un peu honte de ne pas avoir eu la volonte d’assurer
en primant ce que j’ai fait en carre ! Donc, les P1 qui lisez tout cela,
dites vous que c’est FAISABLE et que la suite est bien plus interessante,
alors evitez de trainer en P1, c’est mauvais pour les nerfs !!

Avez vous travaillé seul ?

Non, en centre d’etudiants ou nous organisions
des petits groupes de travail (sous-colle) a deux ou trois. Ca emule
enormement, ca tire vers le haut les plus faibles, et ca renforce le moral
des plus forts, bref, tout le monde y trouve son compte. Mais ca n’est pas
indispensable et depend de chaque caractere, donc ne pas stresser si vous
n’avez pas de sous-colle, c’est chacun son truc ! Le travail personnel est
pour 99,99% dans la reussite, le reste n’est que detail. DANS TOUS LES CAS :
etre honnete avec soi-meme "je sais ou je ne sais pas ???". Savoir se
remettre en cause a temps sans tomber dans le delire paranoiaque (qui
congele les neurones pendant que les potes bossent) est probablement ce qui
fait la difference entre "winner" et"looser"

livreslivrescontactspublicationstwitter