logo remede logo remede
La 1ère Communauté Médicale
médecine - pharmacie - odontologie - maieutique

Paris V - René Descartes (Actualisation 2007/2008)

Ce guide est une mise à jour de l’article Paris V - René Descartes rédigé par Darkristouf, DocNo et scaff. Je m’inspirerai donc grandement de leur présentation. Ce guide a pour objectif de décrire les Saints Pères, les matières, les cours, les professeurs, bref un peu tout, vu que l’article a été écrit en 2005. Eh oui ! Le temps passe.

Concours PCEM1 2007/2008
-  Nombre d’inscrits : 2330
-  Numerus Clausus médecine : 377 (le NC a baissé de 6 places par rapport à l’année dernière). Le dernier pris, cette année, est classé 409 ( 18 étrangers qui ne comptent pas dans le NC et 14 personnes classées en rang utile qui ont pris odonto).
-  Numerus Clausus odontologie [1] : 38
-  Numerus Clausus maïeutique [2] : Foch=17 Baudelocque=12 (le nouveau nom pour sage-femme, mais oui souvenez-vous de la philo de terminale et de la maïeutique de Socrate...non toujours pas, c’était l’art de l’accouchement des âmes, maïeutikè veut dire l’art d’accoucher en grec ancien, mais je sens que je m’éloigne dangereusement de mon sujet)
-  Numerus Clausus kinésithérapie : [3] 9

Principaux hôpitaux rattachés :
-  Cochin Port-Royal
Saint Vincent de Paul
-  Hôpital Européen Georges Pompidou
-  Hôtel-Dieu
-  Institut Curie
-  Institut Montsouris
-  Necker-Enfants Malades
-  Sainte Anne
-  Saint Joseph

Bienvenue à toi, futur P1, qui ose défier la magnifique, la superbe, la divine, mais ô combien cruelle Université des Saints Pères qui t’accueillera pendant ton année de supplices qu’est la PCEM1. Si tu es alors vainqueur de ce combat, alors tu pourras voyager vers la Faculté de Médecine.

Bon, après cette petite intro très shakespearienne ou Baldur’s Gate, selon votre loisir de prédilection (je sais ménager le suspens !!), je vais donc vous présenter l’année de PCEM1 à Paris Descartes.

Généralités :

Localisation :

Comme je l’ai dit de façon lyrique, vous ne serez pas à la Faculté de Médecine mais à l’UFR Biomédicale des Saints Pères(cf logo infra). Les deux sont distantes de 500 mètres à peu près.

La Faculté de Médecine est le site où sont les P2, D1, D2, D3 et D4 (en gros, les années supérieures). Elle est localisée au Club des Cordeliers, 15 rue de l’Ecole de Médecine 75006 Paris, c’est aussi le lieu où vous choisirez votre voie si vous êtes classés en rang utile.

JPEG - 17.6 ko
le super logo de la fac des Saints Pères qui fait référence à l’arborisation des sciences selon René Descartes (logique !!)

Le centre universitaire des Saints Pères, lieu de vos cours en tant que P1, est au 45 rue des Saints Pères 75006 Paris. Pour l’anecdote, les Saints Pères ont été le lieu de révolte des étudiants de médecine en mai 68.

Les Saints Pères se situent dans le quartier de Saint-Germain-des-Près, lieu où l’on peut voir des acteurs, des hommes politiques... C’est aussi très animé. Pour vous y rendre, vous avez un large choix de transports en commun :
-  Métro 4, Station St-Germain
-  Métro 12, Station Rue du Bac
-  Métro 10, Station Sèvres-Babylon
-  Bus 87, 63, 69 (sksss) et 39

Sinon, vous pouvez toujours utiliser d’autres moyens de locomotions comme la marche à pied, le vélo, la moto, le scooter, la voiture.

Infos pratiques :

-  Le site de l’UFR biomédicale des Saints Pères. Vous y trouverez une grande partie de vos cours qui sont mis en ligne par les profs (quand ils le veulent bien !!), ce qui permet de diminuer la prise de note.
-  La B.U (Bibliothèque Universitaire) a une capacité de 330 places. On a de la place pour bosser mais elle est bruyante quand il y a du monde. Sinon, il existe des box que vous pouvez louer simplement en donnant votre carte d’étudiant comme caution. Ils doivent théoriquement vous isoler du reste de la BU niveau sonorité. Vous pouvez vous y installer si vous ne voyez personne, sans demander l’autorisation du personnel de la BU. ;-). Vous avez à votre disposition d’autres bibliothèques telles que la B.S.G (Bibliothèque Sainte Genièvre), la BNF ( Bibliothèque Nationale de France), ou Beaubourg.
-  Je vous donne un rapide conseil pour les inscriptions. Après vous avoir inscrit, vous devez choisir une section et un groupe, ce qui correspond à un emploi du temps. Il y a 8 sections de sp1 à sp8 et 8 groupes de A à H, vu que les P1 sont nombreux. Mais avant, vous devez activer votre compte et attendre un jour pour qu’il soit actif. Eh oui ! vous allez choisir votre emploi du temps sur intranet. Donc, la scolarité s’amuse à donner à compte-goutte les places pour permettre à tout le monde d’aller où il veut. Résultat : les doublants choisissent au début les emplois du temps qu’ils veulent vu que les primants n’ont pas leur compte activé. De plus, la scola a la géniale idée de ne pas mettre les places à la même heure. Donc, ça peut tomber n’importe quand et quand je dis n’importe quand c’est n’importe quand. Une fois, ils ont mis les places à 2h du mat. Vous allez découvrir la touche F5 de votre clavier !!!

Conseil : inscrivez-vous au plus vite pour pouvoir choisir votre emploi du temps !!

-  Pour déjeuner, il y a une petite cafétéria Crous aux St-Pères qui est littéralement prise d’assaut à l’heure du déjeuner. Sinon il y a 2 restos U pas très loin. Il existe aussi de nombreux petits commerçants proches de la fac pour arriver à bien manger, il suffit juste d’explorer un peu les alentours de la fac. Dans la rue des St-Pères, il y a une boulangerie le Carabin gourmand. Dans la rue de Bucy, il y a un Paul à 200m de la fac. Sinon dans la rue Jacob, il y a LaDurée qui fait de très bons macarons surtout la vanille (opinion personnelle) !!!

ENSEIGNEMENTS

Premier Semestre :

Le premier semestre est composé de 4 matières :

Matières Volume horaire Durée de l’épreuve Coefficient
Anatomie 21h 30 min 1
Biologie 90h 2h 2,6
Chimie 70h 2h 2,3
Physique 70h 2h 2,3
Total 251h 8,2

Ce volume d’horaire comprend les heures de cours magistraux en amphi plus les heures de Td en bio, chimie et physique. Il n’y a pas de vidéo conférence, donc vous aurez un prof dans votre amphi pour chaque matière.

-  Biologie :
Responsable : Pr. Chanoine

Professeurs : Pr. Charbonnier, Pr. Eugène, Pr. Massad

Le programme : bio cellulaire, bio de la reproduction et du développement, méthodes en biosciences

La biologie est THE matière of the semestre. Il va falloir apprendre une masse de données dans les moindres détails. Vous aurez un poly pour les TD et un pour les TP. Vous aurez aussi un poly pour le cours, mais cette année il a été donné très tardivement, car Pr. Chanoine a estimé que faisant des modifications sur les diapos fournies sur intranet, il préférait attendre la dernière minute pour donner le poly. En effet, les diapos sont disponibles sur l’intranet, mais les profs rajoutent toujours des petits détails essentiels pendant le cours donc il faut écouter le cours.

Il vous faudra maîtriser le cours mais aussi les différentes techniques utilisées dans les expériences qui servent de support aux exercices de TD. Ces exercices font appel à votre parfaite connaissance du cours et à votre capacité de réflexion afin d’établir un raisonnement à partir des donées qui vous sont fournies.

Le concours est sous forme de questions rédactionnelles à réponse courte. Il était cette année sous forme d’un seul exercice contrairement aux autres années. Il mêlait bio cell et bio du développement. Si vous ne réussissiez pas le début, vous ne pouviez pas traiter la partie concernant le développement. Je tiens à ajouter que la bio du développement est vu très rapidement en 3 cours mais c’est une partie essentielle du concours. Il faut, par conséquent, absolument la maîtriser !!!!

Concernant, le Pr. Chanoine n’enseignera plus en P1 l’année prochaine, mais il sera toujours responsable de la bio. Il sera sûrement remplacé par Christel (je ne connais pas l’orthographe du nom malgré mes nombreuses tentatives de le savoir !!). Le Pr. Charbonnier (alias Charbo) est très bien, il aime les amphis animés et est très apprécié. Le Pr. Eugène a certains problèmes de pédagogie, il lit son cours. Il faut donc s’accrocher pour comprendre ses explications et ses cours se résument souvent à un désordre monstrueux. Pour les E.D, la plupart des profs sont de bonne qualité mais certains sortent du lot et là vous aurez de grosses difficultés à trouver une place.

Les livres du Pr. Gallien sont la base du cours, on peut les trouver sur internet en format pdf et même sur remede, il y a un lien qui permet de les avoir. Cependant, je vous mets en garde. Ces cours rédigés sont une base intéressante mais ne les considérez pas comme le cours, car il y a certains points où ils sont dépassés par rapport au cours actuel et ils sont trop détaillés. Pour la bio du développement, je vous conseille le livre de Chanoine Bases cellulaires et moléculaires du développement.

-  Chimie : Responsable : Pr. Le Merrer

Professeurs : D. Over, Pr. Reinaud, Pr. Vidal, Pr. Dhimane, K. Le Barch

Le programme : thermodynamisme, atomistique, réactions acido-basiques, oxydoréduction, cinétique chimique, chimie organique

Le cours est identique d’un prof à un autre, toutes les diapos qui constituent le cours sont aussi disponibles sur intranet. De toute façon, la scola vous donne en début d’année le poly complet contenant touts les cours, ce qui évite de s’amuser à imprimer des pages et des pages de polys, et de voir ses cartouches d’encre s’épuiser très rapidement !! Tout le cours de chimie est basé sur les trois livres du Pr Chottard, c’est en gros la bible. Vous pouvez vous y reporter, il y en a un nombre important à la B.U. Ils sont très utiles pour éclaircir certains points notamment en chimie organique.

Les E.D sont constitués d’exercices types qu’il faut absolument maîtrisés. Il faut que vous sachez les faire sans réfléchir. Au fait, la calculette n’est pas autorisée, gare aux erreurs de calcul !! Il est très important de préparer ses E.D de chimie à l’avance d’une part car cela ne sert à rien d’aller en E.D juste pour la correction et d’autre part ce sont les étudiants qui corrigent les exercices sous la surveillance du prof. Celui-ci peut intervenir, voire faire les exos quand il sent que c’est trop lent. Eh oui ! ils ont un planning à respecter !!!

Les exos ne sont pas très durs jusqu’à la cinétique. Là ça se corse pour les primants, car on commence à parler de chimie orga. Ils constituent une excellente préparation pour le concour.

Les profs sont plus ou moins bons. Les doublants peuvent trouver certains trop lents à leur goût, après c’est à chacun de voir si le rythme du prof lui convient.

Le concours est une épreuve de rapidité. Rares sont ceux qui arrivent à tout faire. Il faut aller vite sans faire de fautes ce qui demande un bon entraînement. Pour cela, il faut avoir fait un maximum d’annales . Il ne faut pas non plus remonter trop loin, aller jusqu’à 2000, si vous arrivez jusque là, ça sera déjà pas mal !! Il faut également maîtriser parfaitement les exos de E.D. La chimie demande de faire un maximum d’exercices. Si vous ne savez pas faire une question au concours, vous sautez, car il y a des questions faciles qui rapportent des 0,5 points et 0,5+0,5... Je vous laisse faire le calcul. Ca serait bête de ne pas avoir eu le temps de faire ces questions car vous avez passés 10 min sur une question. Le concours est sous forme de questions rédactionnelles à réponse courte.

-  Physique : Responsable : Pr. Forget

Professeurs : S. Bernard, Pr. Forget, Pr. Urbach, Pr. Boiteux

Le programme : mécanique des fluides, transports, optique, analyse dimensionnelle

La physique, la matière considérée par la plupart des étudiants comme la pire de toutes, ce qui n’est pas mon avis. Il y a un volume de cours assez important à apprendre, mais la difficulté réside dans la compréhension. Si vous comprenez, ça ira vite. Si vous butez, vous passerez plus de temps. Mais bien sûr, il y a des chapitres où vous allez buter. L’important, c’est de bien revoir le cours, de savoir redémonter les formules (on vous demande ça au concours). Il faut savoir que le cours et les exos sont toujours en rapport avec une application médicale comme le concours.

Le premier cours sur l’analyse dimensionnelle n’est pas à négliger, il est très important. Vous verrez qu’il vous sauvera dans bien des situations. Il vous permettra de dire si votre formule est cohérente, quelle est l’unité de votre résultat si vous vous n’en souvenez plus.

Les E.D sont constitués d’exos qui vous préparent pour le concours. Les exos sont durs et peu sont ceux qui arrivent en E.D en disant : "j’ai tout fait". Ici, ce n’est pas la quantité qui compte mais la qualité. Il faut refaire ces exos jusqu’à les comprendre à fond et pouvoir les refaire sans la correction à côté. Ce sont les profs de E.D eux-mêmes qui corrigent.

Le concours est une épreuve relativement dure. Il faut parfaitement connaître son cours. Comme je l’ai déjà dit, il faut savoir redémontrer les formules du cours. Il faut arriver à maîtriser les exos de E.D et avoir fait des annales pour savoir ce qui tombent souvent, ce qui est relatif vu que le Pr. Forget est arrivé cette année. Un Québécois qui nous a mis un exercice du concours blanc dans le concours, ce qui est plutôt sympa, cependant la forme avait changé mais pas le fond. Dans l’épreuve, il a fait des références à son cher pays comme pour le concours blanc où l’on a étudié le sirop d’érable. L’épreuve de physique est en général considérée comme étant une plus dure et il est rare que quelqu’un réussisse à finir. Ils vous laissent quand même le temps de la réflexion. Cependant, les notes sont relevées. Donc, même si vous pensez avoir foirer, vous pourriez être étonner de votre note. Le concours est sous forme de questions rédactionnelles à réponse courte.

-  Anatomie : Responsable : Pr. Delmas (si vous vous posez la question, il est de la même famille que le Delmas dont un amphi porte le nom, c’est même son fils !!!)

Professeurs : Pr. Chevallier, Pr. Delmas, Pr. Latremouille, Pr. Vinh

Le programme : définition de l’anatomie, son histoire, les os, les articulations, la colonne vertébrale, les muscles, le système nerveux, l’appareil cardio-vasculaire, l’appareil respiratoire, l’appareil digestif, l’appareil uro-génital et les variations

Ah ! enfin une matière médicale dans ce semestre, ça fait du bien. Si vous avez le Pr. Delmas, il vous mettra tout de suite dans la peau d’un médecin avec ses anecdotes très intéressantes notamment sur l’hématome extra-dural. C’est la matière du par coeur par excellence. Le programme est très superficiel contrairement aux autres facs. Normal avec une 1h30 par système, on ne peut pas tout traiter. C’est une matière à ne surtout pas négliger, malgré son petit coefficient, car il est très facile d’avoir une très bonne note (vous pouvez viser le 18 aisément si vous maîtriser bien votre cours). Les cours sont peu nombreux et relativement courts. C’est donc une matière qui vous demande moins de travail que les autres. L’épreuve est sous forme de QCU (questions à choix unique)

A propos des petits coefficients, ce sont eux qui peuvent faire la différence ou compenser en partie une mauvaise note dans une autre matière. Elle ne peut certes pas vous sauver, mais si vous plantez une matière et réussissez les autres, l’anatomie vous aidera beaucoup. Ne la négligez pas !!!

Deuxième semestre :

Ca y est, le moment tant redouté est passé ! Après avoir goûté aux délices de la première partie du concours au mois de janvier, vous avez le droit à une semaine et demie de vacances. Profitez-en pour vous reposer, ce sont vos seules vacances pendant cette année. N’essayez pas de les lire les 2, 3 livres de SHS que vous avez achetés. Sans le cours, vous ne saurez pas ce qu’il faut lire ou retenir. De plus, la semaine et demie passe très vite, elle est déjà terminée que vous avez eu à peine le temps d’en profiter. Mais maintenant, vous voici retournez aux Saints Pères pour le second semestre.

Un petit conseil : vous ne connaîtrez pas vos résultats lorsque vous reprendrez. Donc quoique vous pensez, bossez à fond ce semestre. Si vous pensez avoir foiré, le second semestre est le plus important, vous pouvez donc être classé à l’issue de celui-ci. Si vous pensez avoir réussi le premier semestre, le second peut vous déclasser parce que justement c’est le plus important. Dans tous les cas, bossez !!!!

Mais passons à des choses plus réjouissantes. Vous vous êtes demandé, après ce premier semestre, si vous n’êtes pas trompés d’études, parce que ça ne ressemble pas du tout à du médical, il n’y a que du scientifique, si on ne compte pas l’anat . Alors rassurez-vous, le second semestre est bien plus médical que le premier. Mais maintenant, vous aurez le droit à la vidéo conférence pour tous les cours sauf ceux de Bargy. Mais ne vous inquiétez pas, il est tout à fait possible de suivre le cours si on n’est pas dans l’amphi du prof, car les amphis où il n’y a pas le prof sont plutôt silencieux vu qu’ils veulent suivre le cours !!! Ca dépend aussi des sections... ;-)

Matière Volume horaire Durée de l’épreuve Coefficient
Biochimie 72h 2h 2,6
Biophysique 44h 2h 2,1
Histologie-Embryologie-Phylogénèse 45h 2h 2,1
Physiologie 15h 45min 1
Sciences humaines et sociales 60h 3h 4

-  Biochimie : Responsable : Pr. Delpech (rien avoir avec le chanteur, on le surnomme Babar)

Professeurs : Pr. Beaune, Pr. Ricquier, Pr. Beldjord, Pr. Delpech, Pr. Pérignon, Pr. Baroucki

Le programme : biologie moléculaire, protéines, enzymologie, bioénergétique

Les premiers cours vous paraîtront chiants vu que ça ressemble énormément à la bio. Avantage de la bioch, il faut juste connaître connaître son cours en gros (à part les acides aminés et leur formule à connaître par coeur et l’enzymo où le cours est important et doit être maîtrisé), par contre il faut avoir une totale maîtrise des différentes méthodes en biochimie. Les E.D sont sous forme d’exos qui préparent bien pour le concours et ils ne sont en général pas très durs à faire. Mais on peut faire le reproche que les E.D soient majoritairement sous forme rédactionnelle, alors que l’épreuve est sous forme de QCU.

Tout le cours est sur les différents polys distribués au cours du semestre, là aussi pas la peine d’imprimer des tonnes de pages !! Il faut écouter le cours, car ils peuvent rajouter des détails importants et il est très dur de comprendre ces polys sans avoir eu une explication du prof avant. La clé de la réussite dans cette matière réside dans la compréhension. L’épreuve est divisée en plusieurs parties. Cette année, on avait dans l’ordre l’enzymo, puis la bio énergétique, ensuite les protéines et enfin la bio moléculaire. L’épreuve était alors plus longue et plus dure notamment en enzymo que les années précédentes. Mais il semblerait que les notes soient plutôt bonnes. Ce n’est pas une des matières les plus difficiles, si on réfléchit un peu et si on maîtrise les méthodes.

Le but de cet enseignement est de vous faire comprendre les maladies génétiques, leur répercutions sur le métabolisme et comment on arrive à les soigner. On étudie aussi les mécanismes de lutte du corps contre le cancer.

A ne pas manquer : le cours du Pr. Chottard sur le mécanisme de fonctionnement des enzymes (juste pour le personnage, c’est un grand monsieur mais pas par la taille :D) Vous verrez, vous ne serez pas déçus, vous allez découvrir que les enzymes ont aussi une vie passionnante !!!

-   Biophysique : Responsable : Pr. Faraggi

Professeurs : Pr. Faraggi, Pr. Clerc, Pr. Richard

Le programme : solutions, circulation, radiocativité, structure de la matière, interaction particule/matière, imagerie, dosimétrie

Bien qu’il y ait physique dans biophysique, cette matière est plus simple que la physique. Mais elles traitent à peu près des mêmes sujets (diffusion, transport, circulation). La matière est en elle-même très intéressante, car très médicale. Les notions traitées ne sont pas très dures à comprendre. Vous allez découvrir à quoi servent tous les appareils d’imagerie, comment traiter une tumeur à l’aide de radioactivité ou pourquoi il faut donner un régime surprotéiné à un grand brûlé...

Le Pr. Faraggi est un excellent prof qui s’occupe de la biophysique des solutions et de la circulation. Mais attention, il ne supporte pas le bruit dans son amphi. Quand il n’est pas content, il casse. Exemple : La connerie est une maladie mortelle et votre pronostic vital est très sombre !! :-p Lui et le Pr. Clerc, qui est aussi un prof très intéressant, répondent aux questions sur le forum, ce qui est exceptionnel, aucun autre prof ne le fait. Le Pr. Richard est par contre peu passionnant.

Mais, car il y a toujours un mais, il faut connaître tout par coeur. Pour les cours des Pr. Faraggi et Clerc, les diapos suffisent, vous n’avez pas besoin d’apprendre leurs polys (de toute façon, ils le mentionnent au début de ceux-ci). Ils sont là pour apporter des compléments aux cours, mais qui sont hors programme. L’avantage aussi est que le cours est rédigé. Par contre, pour le Pr. Richard, il faut apprendre le poly et les diapos. T-T

L’usage de la calculatrice est toujours interdit. Le concours touche tout le programme. Les parties de Faraggi et Clerc sont des exercices types faits de nombreuses fois en E.D, il faut donc s’entraîner au calcul mental (ça devrait aller avec la pratique du premier semestre), mais il y a aussi des questions de cours. La partie de Richard comporte des questions de cours, mais pas simplement ressorties du poly. Elles demandent de bien comprendre le cours.

L’épreuve est sous forme de QCM binaires. Et c’est là où le bât blesse. C’est la loi du tout ou rien. Pour une même question , il y a plusieurs propositons. Toutes peuvent être vraies ou fausses, ou seulement certaines. Mais si vous vous trompez pour une propostion, vous avez 0 à la question. :-s C’est donc une matière extrêmement sélective (ahhhhhhh !! le mot est lâché).

-  Histologie-Embryologie-Phylogénèse : Responsable : Pr. Barbet

Professeurs : Pr. Barbet, Dr. Telvi, Pr. Wolf, Pr. Romana, Pr. Attié...

Le programme : les différents tissus, épithéliums, le développement de l’embryon, évolution du coeur, de l’appareil uro-génital, de l’encéphale chez les différentes espèces...

Ces trois matières qui sont regroupées en un seule épreuve. Le par coeur règne ici en maître. Il n’y a pas besoin de comprendre, juste d’apprendre un programme relativement volumineux dans ses moindres détails (taille de la cellule cardiaque, stades de développement...).

En histologie, vous verrez l’étude des différents tissus du corps. Le Pr. Barbet est un très bon prof qui explique très bien et qui fait de beaux schémas simples et clairs (que vous devrez recopier). Il a tendance à prendre son temps sur les premiers cours relativement simples, ce qui fait qu’il se dépêche sur les suivants qui sont plus durs. Il s’occupe aussi de l’embryologie de l’implantation jusqu’à la fin des 2 mois (fin du programme vu cette année). Personnellement, il me fait penser au pokémon Rondoudou ou à un gros nounours. Il est très sympa (à la fin du semestre, il nous a passé tous les schémas. Oui ! il les fait sur ordi grâce à un stylet.).

Pour le coeur, les vaisseaux et la peau, vous aurez à faire au Dr. Tevi qui a un accent assez sympa. Tout le monde dit qu’il est impossible de la comprendre, ce qui est archifaux. Elle est surnommée "hématopoïech" à cause justement de ce dernier. Autant Barbet peut être lent, autant elle va vite.

En embryologie, le Pr. Barbet commence avec son exposé général sur l’évolution de l’embryologie. Puis vient le Pr. Wolf (ahouuuuuuuuuuuu !!!). Il s’occupe de la fécondation jusqu’à l’implantation (non compris normalement). Il dicte carrément son cours, mais malheureusement son cours n’est pas toujours clair. En effet, vu qu’il n’a pas de notes avec lui, il a tendance à oublier de parler de détails (et pourtant c’est ça qui compte ici les détails). Donc on a le droit aux flash back. Le Pr. Wolf est le remplaçant du Pr. Jouannet. Comme Barbet nous l’avouera plus tard, lui et Wolf ne se sont pas entendus avant de commencer les cours, ce qui fait que Wolf a empiété sur la partie de Barbet et a utilisé une terminologie différente de celle de Barbet. Youpi !! Et ça, ils s’en fichent. Vous devez apprendre les deux terminologies. Espérons que l’année prochaine, ils s’entendront mieux. Normalement oui, vu que c’était la première année que Wolf était là.

Pour terminer l’embryologie, les Pr. Romana et Attié évoquent des malformations génétiques.. Ces profs disent les points sur lesquels ils vont interroger. Un autre prof dont je ne souviens pas du nom (je m’en excuse par avance) traite des effets d’agents tératogènes sur le développement de l’embryon et du foetus.

Comme vous l’aurez compris, histo et embryo vont ensemble. Nous partons vers une autre planète, celle du Pr. Bargy (un grand médecin, le premir à avoir fait un opération du coeur in utero). Il traite de la phylogénèse (l’évolution des espèces) en étudiant plusieurs appareils : respiratoire, uro-génital et nerveux. Mais ce prof est assez génial dans son genre, surtout le premier cours où il dessine l’arbre phylogénétique et explique comment cuisiner les différentes espèces qui s’y trouvent. On le surnomme le canard, d’où les coin-coin que l’on entend dans l’amphi pendant ce temps non loin de là. Il adore les amphis animés. Mais son cours est horrible à suivre, car il fait des supers schémas et en même temps il parle. Résultat : souvent on se met en binôme, un prend les schémas, l’autre le cours. Son livre Individus et espèces de l’ontogénèse à la phylogénèse est indispensable, vu que c’est la base de son cours, pire il se base sur son livre pour faire le concours.

Le concours est sous forme de QCM binaires. Vous devez connaître le cours dans ses moindres détails (je me répète, mais c’est important). Il faut revoir sans arrêt, car on oublie rapidement les petits détails. Le cours va très vite, donc il est facile de prendre du retard très dur à rattraper. Sinon pour l’épreuve, les profs ne cherchent pas à piéger. Contrairement à ce que l’on pensait, le Pr. Wolf a été plutôt sympa, ses questions étaient en QCU. Pour Bargy, vu qu’il n’aime pas les QCM, il s’amuse à des propositions étranges (genre le canard plongeur). Avec lui, la proposition la plus idiote peut être souvent vraie.

-  Physiologie : Responsable : Pr. Friedlander

Professeurs : Pr. Houiller, Pr. Friedlander, Pr. Dinh Xuan (appelé aussi ATDX)

Le programme : compartiments liquidiens, échanges membranaires, cellules excitables, système nerveux autonome, équilibres acide-base, dépense énergétique, thermorégulation, endocrinologie

C’est une des matières héritées de l’ex-CHU de Cochin, elle est très médicale dans le sens où elle étudie le fonctionnement des mécanismes du corps humain à son état normal. Par exemple, comment le corps réagit à la température et grâce à quels mécanismes il s’adapte. Elle utilise des notions apprises dans les autres matières (Physique, Chimie, Bioch, Biophy...) pour expliquer ces phénomènes. Comme la plupart des matières du second semestre, votre mémoire est mise à rude épreuve. Vous devez tout connaître sur le bout des doigts, mais rassurez-vous en physio les chapitres sont courts et peu nombreux.

Les profs sont tous bons. Les diapos ne sont pas toujours très claires, il faut donc bien écouter le cours afin de saisir les subtilités. Il faut connaître son cours par coeur mais aussi le maîtriser à la perfection. Il y a deux ED qui traitent des compartiments liquidiens et de l’équilibre acide-base. Ils sont utiles car ils permettent de mieux comprendre ces chapitres.

Pour le concours, l’épreuve est sous forme de QCU et QCM (enfin cette année). Elle mêle questions de cours qui permettent de gratter des points et cas "pseudocliniques" qui devront être résolus grâce à vos connaissances. Cette année, l’épreuve était beaucoup plus facile que celles des années précédentes. C’est donc une matière à ne pas négliger comme l’anat. Mais de toute façon en P1, rien n’est à négliger sous peine d’une sanction très sévère.

-  Sciences humaines et sociales : Responsable : Pr. Hervé

Professeurs : Pr. Hervé, M. Jean Pierre, Dr. Moutel, Dr. Plu, JC Coffin, M Hirschhorn, F de Singly

Le programme : histoire de la médecine, conceptions de la personne, relation soignant-soigné, recherche et éthique de la recherche...

Autant la bio était THE matière of the premier semestre, là la SHS c’est LA matière de la P1. Son coefficient très important (4= 20% de la note !!!) impose de la travailler à fond. C’est une matière beaucoup plus littéraire, elle demande donc réflexion (un peu), compréhension (beaucoup) et apprentisage (à la folie). Vous vous en êtes doutés, cette matière n’échappe pas à la machine P1, elle a été dénaturée et est devenue une matière de bachotage.

Les cours traitent de sujet très intéressants et actuels. Le Pr. Hervé traite de la partie "philo" si on peut l’appeler comme ça. Il évoque dans son cours les différents perceptions et notions de la personne traitées dans son livre Visions éthiques de la personne. Vous allez découvrir Paul Ricoeur et Emmanuel Levinas, deux philosophes qu’il affectionne particulièrement et qui développent deux éthiques différentes. Son cours est intéressant, car il évoque des problèmes de philo qui touchent à la base même de la pratique médecale. Son but est de faire de nous de bons soignants qui comprennent les patients et qui les respectent car les plaintes de ces derniers devant la justice sont le plus souvent dues à une incompréhension entre le soignant et le soigné. Il veut prévenir des dérives que la médecine a pu commettre. Apprendre son cours notamment la partie sur Levinas n’est pas chose aisée. Il faut donc la revoir très souvent.

Le Dr. Moutel lui parle de sujets plus "concrets" si je peux m’exprimer ainsi. Ses premiers cours sont historiques, il vous explique l’évolution de la médecine d’Hippocrate à Ambroise Paré, et celle de l’hôpital du Moyen Age à nos jours. Ses deux premiers cours sont donc assez intéressants et permettent de se rendre compte de l’évolution des mentalités et des progrès de la médecine. Ensuite, il évoque un sujet qui lui tient à coeur ainsi qu’à Hervé : les réseaux. C’est la doctrine hervé-moutelienne, le médecin doit passer du rôle de simple ordonnateur à celui de médiateur, conseiller et d’acteur social. Il prend alor l’exemple du réseau où il travailler (oui ! ce sont des médecins !!). Son objectif est de nous faire dépasser comprendre que le médecin est bien plus qu’une personne qui soigne mais quelqu’un qui a un rôle social beaucoup plus élevé. Ensuite, on voit avec lui le Corpus hippocratique qui est le code régissant la pratique médical (on traite ici le secret médical), le consentement qui est très important, car aucun soin ne peut se faire sans celui-ci. Il y a d’autres cours sur des sujets délicats comme le rapport à la mort, la violence faite aux enfants, l’IVG, le don d’organe, la fécondation in vitro, la génétique ; et enfin une grosse partie que le prof adore sur les grands chercheurs et la réglementation des recherches biomédicales. Ses cours sont intéressants, mais certains prennent beaucoup temps à être assimilés notamment le cours sur les réseaux.

Le Dr. Plu intervient pour deux cours : la fin de vie et la violence, c’est à chaque fois une introduction au cours du Dr. Moutel. Pour info, c’est une ancienne élève de ce dernier. Elle traite des différents conceptions de la mort et des signes pour diagnostiquer si un patient est décédé ou non. Pour la violence, elle fait un rapide topo sur la violence en général (définition, les différentes formes de violence...). Ses cours sont relativement concis et clairs, ils ne posent donc pas vraiment de problème.

JC Coffin parle de la folie et de la façon de la traiter au cours de l’histoire, il part de la Révolution française pour finir à notre époque. Vous ne verrez plus jamais de la même façon nos amis les fous, euh pardon, nos amis malades mentaux. Ce n’est certes pas un très bon orateur, bien que son cours soit intéressant, mais surtout parce que les doublants font un bazar ce qui gêne pour suivre. Mais ne vous en faites pas, il met sur intranet son cours rédigé et ses diapos. C’est donc un cours très structuré qui peut être pénible à apprendre, mais qui a l’avantage d’être le plus clair et le plus rédigé de la SHS.

M Jean Pierre lui traite de la sociologie avec ses citations, ses statistiques, ses études anthropologiques... C’est un cours sans réel plan, très brouillon, mais relativement simple à apprendre dû à sa taille (une phrase par diapo) et la simplicité de son propos (même si parfois on se pose des questions sur la logique entre deux diapos, les diapos prises séparément sont simples à comprendre). Toujours dans la socio, le cours de F de Singly évoque l’individualisme dans la société. Ce sont des notions que Moutel évoque déjà, donc l’apprendre n’est pas très compliqué. M Hirschhorn n’a pas pu faire son cours, étant souffrante. Elle traite de la confiance entre le médecin et le patient et dans la société. C’est donc un cours proche de celui de Moutel. Après, vu que je n’ai pas eu besoin de l’apprendre, je ne peux pas vous dire s’il est dur ou non.

Le concours est une épreuve rédactionnelle avec des cases relativement petites. Il faut donc être concis et bien rédigé, d’où l’intérêt de bien avoir compris son cours pour dégager l’essentiel. Votre rédaction doit être simple, pas de phrases trop longues, pas de faute d’orthographe et une belle écriture ;-) En effet, les copies sont corrigées anonymement en aveugle par deux correcteurs. S’il y a plus d’un point de différence entre les deux corrections, rebelote une troisième correction, donc la présentation est super importante, comme inclure une petite citation pour personnaliser votre copie afin que le correcteur n’est pas l’impression de lire la même chose 2000 fois. Cette année, il y avait deux questions de cours, un commentaire d’un texte de Paul Ricoeur (donné par qui à votre avis ? Hervé bien sûr !!!) et une question transversale mêlant plusieurs cours. L’important est de bien connaître son cours, de le comprendre et de savoir un minimum rédiger. Ne croyez pas que c’est mission impossible, l’année dernière, il y avait une quarantaine de 20. Donc si vous bossez bien, elle vous aidera beaucoup. C’est une matière essentielle pour réussir le concours.

L’amicale

Le Cercle Cartésien des PCEM 1 [4] est l’association représentative des PCEM 1 de l’UFR Biomédicale des Saints Pères qui vous accompagnera pendant votre P1 en agissant à plusieurs niveaux :
-  Pédagogique, en organisant le tutorat, des concours blancs gratuits, une bourse aux livre ....
-  Représentatif, en vous défendant auprès de l’UFR et de l’université
-  Festif, avec l’organisation de soirée post concours, du voyage au ski inter-semestre , des élections de miss et mister fusion, et la rédaction du Journal des P1
Vous pouvez aussi aller sur le site de l’AMPC où les tuteurs peuvent répondent à vos questions.

Conclusion

Nous voilà à la fin de ce guide. Vous avez sûrement dû vous rendre compte que j’aimais rédigé, ce qui explique la longueur du texte. Mais essayons de terminer par un rapide bilan de l’année à Paris Descartes. L’ambiance est plutôt bonne. La compétition n’est pas palpable dans les amphis, les gens sont sympas et prêts à vous aider si vous avez un souci (exemple un trou dans vos prises de note). On peut suivre le cours même du fond de l’amphi mais les amphis ne sont pas mort non plus. Et puis il y a 2 gros évènements a ne pas louper qui sont Halloween et surtout le mardi gras qui n’a jamais lieu un mardi et qu’on rebaptise mercredi gras ou vendredi gras selon le jour choisi et qui donne lieu a une énorme fête et où l’on en profite pour aller faire les cons dans le quartier. Enfin cette année, la scola a contenu le flot pour mercredi gras. Les appariteurs étaient assez affolés quand ils ont vu la fanfare devant l’amphi Weiss, mais finalement elle n’a pas pu rentrer. Ils sont restés dans le hall. Peu de monde était déguisé ce jour-là !!

Mais revenons à des choses plus concrètes. Un concours c’est dur à gérer. On a l’impression parfois de rien savoir, d’oublier ce que l’on vient d’apprendre, d’être nul. Mais il ne faut pas s’occuper des autres. Si vous avez une méthode de travail qui marche, ne vous laissez pas influencer. Dites-vous que dans un concours, l’important n’est pas d’être le meilleur, de tout maîtriser, mais d’être meilleur que les autres. Si vous voulez réussir, il est important de suivre tous les cours, de préparer ses T.D. et d’aller aux T.D. Vous n’êtes plus au lycée et donc ne vous attendez pas à ce que l’on vous donne des devoirs. C’est à vous de vous mettre au travail tout seul comme un grand. Essayer de bien dormir, ce n’est pas en étant crevé comme un rat mort chaque jour que vous travaillerez efficacement. Et puis quand vous commencez à en avoir marre hésitez pas à arrêter un moment pour aller voir les amis. Vous pouvez très bien prendre votre samedi soir pour vous reposer (mais évitez quand même de vous couchez trop tard, une petite soirée de temps en temps mais il ne faut pas trop abuser non plus).

Ce qu’on vous répète sans cesse sur les forums, les clés de la réussite sont la REGULARITE , ne pas se laisser abattre, mais toujours aller de l’avant et bosser coûte que coûte et quoi qu’il arrive, MOTIVATION !!! La P1 s’apparente presqu’à une religion, il faut avoir la foi. Le croyant a certes des doutes, mais il croit toujours. Croyez toujours en vous, bossez régulièrement et efficacement.

Pour réellement conclure, je vous souhaite bon courage et bonne chance (si si ça joue, n’oubliez pas que c’est un concours !!). Et dernier conseil pour la route, la P1 est une course de fond : ne pas aller trop vite au début, mais garder un bon rythme. C’est donc un effort physique et mental (ce n’est pas pour rien que cela s’appelle la guerre des nerfs).

Alors à bientôt peut-être à Paris Descartes. :))

J’ai aussi utilisé comme source : le guide du P1 de Paris Descartes 2007/2008 fourni par le C2P1
Notes :

[2Ecoles de Maïeutique de Fochet Baudelocque

[3Ecole de kinésithérapie de Paris ADERF

[4C2P1

livreslivrescontactspublicationstwitter